Couverture du journal du 07/12/2022 Consulter le journal

Prix de l’Arc de Triomphe: victoire de la favorite anglaise Alpinista

La favorite Alpinista, jument anglaise de 5 ans montée par le Britannique Luke Morris, a remporté facilement le 101e Prix de l'Arc de Triomphe dimanche à ParisLongchamp, devenant la nouvelle championne du monde du galop...

Le jockey britannique Luke Morris à cheval sur "Alpinista" s'apprête à remporter le Prix de l'Arc de Triomphe à l'hippodrome de ParisLongchamp, le 2 octobre 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse - Anne-Christine POUJOULAT)

La favorite Alpinista, jument anglaise de 5 ans montée par le Britannique Luke Morris, a remporté facilement le 101e Prix de l’Arc de Triomphe dimanche à ParisLongchamp, devenant la nouvelle championne du monde du galop sur la distance classique de 2.400 mètres.

Le jockey britannique Luke Morris à cheval sur « Alpinista » après avoir remporté le Prix de l’Arc de Triomphe à l’hippodrome de ParisLongchamp, le 2 octobre 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Anne-Christine POUJOULAT)

Elle ramène le trophée dans son pays, quatre ans après la double victoire de la championne Enable (2017-2018).

Le jockey britannique Luke Morris (G) sur « Alpinista » franchit la ligne d’arrivée pour remporter la course du prix de l’Arc de Triomphe devant le jockey belge Christophe Soumillon sur Vadeni (C) à l’hippodrome ParisLongchamp, le 2 octobre , 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Anne-Christine POUJOULAT)

Attentiste le long de la corde en 5e position dans une course très rythmée animée par le Japonais Titleholder, Alpinista a prononcé son effort à 400 mètres du but pour doubler l’animateur. Puis, à 200 mètres de la ligne, elle a devancé tous ses poursuivants pour s’imposer de toute sa classe.

Le jockey britannique Luke Morris (G) sur « Alpinista » franchit la ligne d’arrivée devant le jockey belge Christophe Soumillon sur Vadeni (C) et le jockey italien Lanfranco Dettori sur Torquator Tasso à l’Hippodrome de Longchamp à Paris, le 2 octobre 2022 (Tous droits réservés. © (2022) Agence France-Presse – Anne-Christine POUJOULAT)

Invaincue dans toutes ses autres courses depuis avril 2021 et bien placée dans les boîtes de départ avec le numéro 6, Alpinista confirme ainsi ses aptitudes sur terrain très souple.

« A chaque fois qu’elle court elle est meilleure. Je suis très heureux « , a déclaré son entraîneur Sir Mark Prescott, l’homme aux plus de 2.000 chevaux gagnants qui signe ainsi un premier succès dans l’épreuve reine du galop.

« On veut qu’elle rentre au Haras mais avant peut-être qu’elle courra dans la Japan Cup et la Breeders cup », a-il poursuivi devant la presse. « Si elle gagne la Japan Cup, c’est un bonus de 3 millions, pour la jument, ça me fait chaud au cœur ».

« Elle est vraiment très spéciale. C’est exceptionnel », a souligné Luke Morris à l’arrivée après, avoir transformé lui aussi son premier essai dans l’Arc.

« Nous sommes allés à un rythme rapide, j’étais plus proche de la tête que je ne le voulais. A 200 mètres j’étais tellement facile, je n’ai jamais vu un cheval faire ça », a-t-il ajouté.

La petite jument grise a offert à sa propriétaire Kirsten Rausing les 2.857.000 euros promis au vainqueur, sur les 5 millions d’allocation totale.

« Je marchais comme un lion en cage avant la course, je suis sur un petit nuage », a-t-elle dit, « ravie d’avoir élevé cette pouliche d’une sixième génération ».

– Nouvelle défaite des Japonais –

Dans cette course mythique, parrainée par le Qatar et disputée par 20 pur-sang français, anglais, irlandais, allemand et japonais, la deuxième place est revenue, à une demie longueur, au poulain français de l’Aga Khan Vadeni, âgé de 3 ans et piloté par le Belge Christophe Soumillon.

« Il a fait une super course, à mi-ligne droite je pensais que j’allais gagner mais la jument est dure comme un roc. C’est un peu frustrant », a commenté Christophe Soumillon.

« Vadeni aurait gagné quelques mètres plus loin », a assuré son entraîneur, Jean-Claude Rouget, disant n’avoir « rien à lui reprocher ». Son autre pensionnaire, Al Hakeem, sous la selle de l’Italien Cristian Demuro, a terminé 4e.

L’allemand Torquator Tasso, lauréat l’an dernier et confié à l’Italien Lanfranco Dettori a fini troisième, au prix d’un bel effort dans les 200 derniers mètres.

Quant aux Japonais, ils n’ont toujours pas réussi à vaincre pour leur 30e participation depuis leur première tentative en 1969 avec Symboli Speed. Leur rêve s’est transformé cette fois encore en cauchemar. Ils avaient pourtant aligné quatre chevaux au départ, un record. 

Les chevaux japonais qui courent habituellement sur des pistes plates et un bon terrain ont vraisemblablement été désavantagés par la piste profonde, à l’image de leur favori Titleholder qui a conclu au 11e rang.

it/ha/cbn

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée

Vos formalités juridiques