Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Archea : la croissance sur mesure

Archea, la franchise toulousaine spécialisée dans l’aménagement de placards et dressings, vient d’inaugurer l’extension de son site de production à Saint-Sulpice la Pointe (81). Un outil qui va permettre à l’enseigne de développer son réseau.

Archea, placards, Toulouse, Somepan

© Lilian Cazabet

Dans cette usine située à Saint-Sulpice la Pointe – à la frontière du Tarn et de la Haute-Garonne – les panneaux de bois mélaminé montent et descendent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, portés par un bras articulé qui les déplace d’une pile à une autre. « Chaque panneau pèse 70 kg », indique Sébastien Siguier, directeur de l’usine Somepan qui fabrique les aménagements de placards et bibliothèques sur mesure commercialisés par l’enseigne Archea. 350 000 euros ont été investis cet été dans cette nouvelle machine : un stockeur – le deuxième après celui acheté en 2021 – qui place les panneaux sur la pile la plus opportune pour accélérer la cadence de production. « Grâce à cet équipement, nous optimisons notre matière première : avant, 30 % de la matière coupée était jetée. Le stockeur nous a permis de diviser les pertes par deux ». Car la machine, reliée au poste de découpe, est capable d’utiliser les chutes pour y découper des pièces de petites tailles.

Sécuriser la production

L’usine, qui occupe désormais un espace de 3 000 m2, vient de voir sa surface multipliée par deux. « Nous avons installé une seconde ligne de production qui va nous permettre d’augmenter notre production de 60 % », précise le directeur. Calibré jusque-là pour transformer 1 700 m2 de panneaux de bois par semaine, le site pourra désormais en traiter 2 700 m2.

La seconde usine Somepan, située à Noilhac (81), transforme quant à elle 1 000 m2 de panneaux par semaine. « Cet agrandissement va nous permettre de sécuriser notre production et de répondre aux besoins de nos franchisés », se félicite Marc Beilles, président d’Archea. Les usines Somepan, propriétés du groupe toulousain SEA qui porte la franchise Archea, pourront ainsi honorer 70 % des commandes des 60 magasins du réseau. « Pour le reste, nous avons un partenaire en région parisienne qui fournit les points de vente situés à proximité de la capitale ».

Archea, Somepan, Sébastien Siguier, Marc Beilles

Sébastien Siguier, directeur de Somepan et Marc Beilles, président d’Archéa. © Lilian Cazabet

Un showroom et un espace de formation

Au total, SEA a investi 2,7 millions d’euros en 2023 pour son site de Saint-Sulpice la Pointe. En plus de l’agrandissement de l’usine, un nouveau showroom et un espace de formation ont été aménagés. Dans le concept store de 100 m2 – la taille moyenne d’un point de vente – « nous montrons les nouvelles conceptions à mettre en avant et proposons des idées pour aménager les magasins », explique le président. À côté, un espace formation accueillera les franchisés. « Chaque nouvel adhérent reçoit une formation de sept semaines dispensée par nos soins pour s’imprégner de la culture d’Archea et adopter nos techniques commerciales ».

Déploiement à l’ouest

Créée en 1984 sous le nom des As du placard, l’enseigne devenue Archea en 2000, poursuit sa croissance. « Actuellement, il y a 60 points de vente en France. Six ont été créés en 2023, mais nous visons en général un rythme de 3 à 4 ouvertures par an », précise le président. La Haute-Garonne compte trois magasins Archea, à Toulouse, Portet-sur-Garonne et Saint-Orens de Gameville. L’enseigne est également présente à Albi dans le Tarn, et plus à l’ouest, Pau, Bayonne ou encore Bordeaux. « Nous cherchons à poursuivre notre déploiement à l’ouest de la France. Nous pensons notamment à La Rochelle, Nantes Sud, Rennes Sud ou encore Saint-Brieuc. Nous renforcerons le maillage à l’est de la France dans un second temps », indique Philippe Perlemoine, directeur du réseau Archea. L’entreprise a en effet décidé de fonctionner par zone géographique pour optimiser les transports. Les commandes des magasins partent chaque semaine depuis l’usine de Saint-Sulpice la Pointe.

100 magasins dans 10 ans

L’enseigne privilégie pour ses emplacements les axes principaux entrant dans les villes. « Pour qu’un magasin fonctionne, il faut qu’il soit situé dans une zone géographique qui compte 200 000 habitants au moins », explique Philippe Perlemoine. L’investissement nécessaire à l’ouverture d’un point de vente est d’environ 180 000 euros et le chiffre d’affaires annuel moyen de 600 000 euros au bout de trois ans d’existence. « D’ici à 10 ans, nous pourrions atteindre les 100 magasins en France. Notre objectif est d’aller sur une croissance modérée et raisonnable pour accompagner aux mieux nos adhérents », affirme Marc Beilles. Le président du réseau souhaite avant tout entretenir ce qui fait selon lui la spécificité d’Archea : la qualité du service. « Nous ne sommes pas seulement des fournisseurs de mobilier. Chez nous, chaque enseigne salarie son propre poseur. Cela fait la différence auprès des clients ».

 

Archea en chiffres

60 magasins franchisés en France

CA du réseau : 33 M€

CA des usines Somepan : 5,9 M€

Effectif des usines Somepan : 36 salariés