Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Toulouse – Circuit court : Agriflux veut lever des fonds

Agriflux, start-up implantée au MIN de Toulouse qui propose une solution de transports mutualisés de produits alimentaires en circuit court, cherche à lever 1,1 M€ pour accélérer son développement.

Agriflux, Toulouse, circuit court

Jean-Marc Thouy et Tiphaine Elise, cofondateurs d’Agriflux. © B.B.

Agriflux, start-up implantée au MIN de Toulouse qui propose une solution de transports mutualisés de produits alimentaires en circuit court, cherche à lever 1,1 M€ pour accélérer son développement. « Nous avons déjà des business angels prêts à s’engager. Nous lançons en parallèle une opération de financement participatif via la plateforme Sowefund dans le but d’y récolter 600 000 euros », explique Jean-Marc Thouy, DG et cofondateur d’Agriflux. La société a développé une application permettant à ses clients (agriculteurs, artisans, grossistes ayant des petits flux, etc.) de se décharger du poids de la logistique, Agriflux travaillant en direct avec les professionnels du transport. La jeune pousse qui emploie 13 personnes prévoit un chiffre d’affaires de 300 000 euros en 2023 et espère le double pour 2024. « Nous comptons pour l’heure une trentaine de clients, mais visons les 300 en Occitanie. »