Couverture du journal du 28/02/2024 Le magazine de la semaine

GA Smart Building : L’immobilier nouvelle génération

Avec son nouveau siège social à Toulouse, GA Smart Building se dote d’une vitrine de son savoir-faire : la construction hors-site. Le bâtiment, qui sera livré en janvier prochain, combine les dernières innovations développées par le constructeur et promoteur toulousain.

GA Smart Building, immobilier, toulouse

© Philippe Rol

Les Toulousains l’ont vu s’ériger à vitesse grand V : ce vaste immeuble de 6 000 m2 vitré, visible depuis le périphérique toulousain. Le nouveau siège social de GA Smart Building, qui sera finalisé en janvier prochain, surplombe la Piste des Géants, ancienne piste de l’aérodrome de Montaudran. Il constituera pour le promoteur et constructeur toulousain qui se revendique leader français du « hors site », un véritable démonstrateur de son savoir-faire. « Tout ce qui peut être fabriqué en usine l’a été : éléments de structure, façades, ensembles aluminium, systèmes de pompes à chaleur, ou volumes entiers pour les sanitaires », indique Sébastien Matty, président de GA Smart Building. Les usines du groupe, notamment Prega et Equilab à Labège (31) ont ainsi préfabriqué des pièces et modules assemblés ensuite sur le chantier. « La fabrication hors site permet de diminuer les nuisances dues au chantier et de raccourcir le délai de travaux », affirme le président. Newgen – c’est le nom provisoire du projet – sera ainsi sorti de terre en 15 mois.

GA Smart Building, Toulouse

© Studio Montazami et Tezuka Architects.

Plancher innovant

En intégrant ses dernières innovations technologiques, GA Smart Building construit un bâtiment adapté au réchauffement climatique. L’immeuble est doté du plancher actif développé par la société. Fabriqué dans l’usine Prega de Labège, il allie liège et béton et est traversé de tuyaux dans lesquels peut circuler de l’eau pour chauffer et rafraîchir les pièces. Le constructeur utilise par ailleurs pour la première fois son innovation Atom Wood. « Il s’agit d’un plancher béton de 10 cm d’épaisseur reposant sur des poutres en bois, sept fois moins impactant en carbone qu’un plancher traditionnel », indique Sébastien Matty. Issue de plusieurs années de recherche, cette technologie a notamment été financée par l’Ademe, à hauteur de 2,6 millions d’euros. Le plancher Atom Wood sera prochainement installé dans un nouveau projet porté par GA Smart Building : l’immeuble de bureau de 10 000 m2 Astérie Euratlantique situé à Bordeaux.

Un bâtiment vertueux

GA Smart Building, Sébastien Matty

Sébastien Matty, président de GA Smart Building. © Lilian Cazabet – La Vie Économique

Les façades respirantes sont dotées de triple vitrage avec stores intégrés. Celle située au sud sera végétalisée pour protéger de la chaleur. Le site, relié au réseau de chaleur urbain, est également équipé de modules de traitements de l’air – fabriqués dans l’usine Equilab de GA Smart Building – et de panneaux photovoltaïques. L’énergie produite par ces derniers pourra être stockée dans les planchers intelligents et dans les véhicules électriques stationnés au sous-sol de l’immeuble.

Pour limiter l’impact carbone du projet, GA Smart Building a eu recours à la filière réemploi. « Les sanitaires ont tous des carrelages différents car nous avons utilisé des fins de stocks destinées à être jetées. Les peintures sont quant à elles fabriquées à partir de fonds de pots par l’entreprise girondine Circouleur », explique Arthur Farre, Directeur architecture et design chez GA Smart Building. Dans l’espace restauration, « les pieds de table sont fabriqués avec des étais (pièces métalliques de soutien utilisées sur les chantiers, NDLR) abimés, et les plateaux en plastique d’huitre ».

Espaces partagés

Le bâtiment, dont la maîtrise d’ouvrage a été confiée aux cabinets d’architectes Studio Montazami et Tezuka Architects, accueillera près de 500 personnes : 280 salariés de GA Smart Building et 200 coworkers de la communauté Now Coworking qui occupera les étages supérieurs. Un tiers du bâtiment sera consacré aux espaces communs : un amphithéâtre, une bibliothèque, une « serre créative » pour travailler en équipe, des espaces de restauration où sera servie une alimentation locale, 500 m2 de terrasses en rooftop donnant sur la Halle de la Machine ou encore un grand parc arboré. Accessible en transports en commun avec la ligne C du métro prévue pour 2028, le siège Newgen sera par ailleurs le point d’arrivée de la future passerelle piétonne et cycliste qui traversera la rocade depuis le Creps. Comme pour son siège précédent, GA Smart Building a fait le choix d’être locataire : le bien, qui aura nécessité un investissement global de 30 millions d’euros, a été acquis par Groupama Gan Reim.

 

GA Smart Building en chiffres

Groupe créé en 1875
350 salariés
9 usines en France
CA 2023 : 290 M€