Couverture du journal du 21/06/2024 Le nouveau magazine

Le coach qui vous aide à garder la flamme

Sebastiaan Mondory puise dans son expérience du sport de haut niveau pour encadrer des stages de cohésion. Idéal pour (res) souder ses salariés autour d'un projet d'entreprise.

©Loïc Mazalrey - La Vie Economique

Envie de renforcer l’esprit d’équipe de vos salariés ? À 52 ans, le Périgourdin Sebastiaan Mondory propose, dans le cadre de son entreprise de coaching Ultimum 24, des « bootcamps » de cohésion sur la côte landaise où travaille son frère Rudy, partenaire de l’aventure. Challenges sportifs, épreuves psychologiques… Pendant trois jours, les stagiaires enchaînent les défis pour renforcer la connaissance qu’ils ont d’eux-mêmes et de leurs collègues. « Au-delà de la gestion du stage, mon rôle de coach consiste à observer le comportement des participants et de repérer ceux qui ont du mal à trouver leur place dans le groupe, explique Sebastiaan Mondory. Tout l’enjeu pour moi sera alors de corriger cette situation en mettant en place des activités qui privilégieront la coopération entre stagiaires plutôt que la performance individuelle ».

Si les nuits sont parfois courtes et la fatigue physique importante en fin de journée, l’exercice n’en reste pas moins ludique et bon enfant. « Les stagiaires adorent généralement le Biscarolanta organisé par mon frère Rudy sur la plage. Le concept s’inspire de l’émission télévisée mais l’esprit est totalement différent : pas de compétition mais de l’émulation et beaucoup de rires ». Est-ce que parce qu’ils savent conjuguer dépassement de soi et convivialité ? Les stages de Sebastiaan Mondory font un carton autant dans les entreprises que dans le corps des pompiers. « On a eu jusqu’à 150 stagiaires en même temps ».

Espoir de la marche athlétique française

Fils d’un père et d’une mère accros au vélo, le jeune Sebastiaan a très tôt développé un goût prononcé pour le moto-cross et la marche athlétique, deux disciplines très différentes l’une de l’autre, mais complémentaires. Classé dans le top 20 des meilleurs pilotes français de motocross à l’adolescence, il a remporté à la même période plusieurs titres de champions de France de marche athlétique en individuel et en équipe.

Athlète de haut niveau, l’espoir du sport français a pu mettre son expérience du haut niveau au service de la police nationale, où il occupe actuellement un poste de formateur sécurité et techniques d’intervention (FSTI). De même a-t-il partagé sa connaissance du monde sportif avec le monde associatif périgourdin en devenant président du CAP Périgueux Triathlon en 2009. Spécialiste de l’Ironman (3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42 km de course), il n’a pas non plus hésité à mouiller le maillot pour un collègue atteint de spondylarthrite en prenant la tête de l’association Ironspondyman pendant sept ans. Désireux de promouvoir plus largement le sport-santé, Sebastiaan Mondory donne désormais de son temps à l’association Men in blue qui regroupe six policiers, dont un atteint de la myélose, la maladie qui « transforme le cœur en pierre ».

Le 22 mai, Sebastiaan Mondory a participé au relais de la flamme olympique à Périgueux sous les applaudissements nourris de ses collègues policiers. Une expérience intense largement méritée.

©Loïc Mazalrey - La Vie Economique

©Loïc Mazalrey – La Vie Economique