Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

L’IRT Saint-Exupéry sélectionné par l’ESA pour la surveillance maritime depuis l’espace

L’Agence spatiale européenne (ESA) a choisi le projet IRMA développé par l’IRT Saint-Exupéry de Toulouse pour embarquer sur le satellite Φsat-2.

© Shutterstock

Une technologie toulousaine bientôt dans l’espace. Le projet IRMA développé par l’IRT Saint-Exupéry de Toulouse, en coopération avec l’antenne de Sophia Antipolis, va embarquer en juin sur le satellite Φsat-2 lancé par l’Agence spatiale européenne. Grâce à l’intelligence artificielle, IRMA permet de détecter dans les images maritimes les anomalies qui menacent l’écosystème (déversement de pétrole, prolifération d’algues nocives) et envoie une alerte en cas de détection d’un évènement critique. Cette sélection confirme les progrès dans l’utilisation de l’IA pour la surveillance environnementale depuis l’espace. Au global, le projet IRMA a coûté 3,5 millions d’euros sur 2 ans, notamment impulsé par Thales Alenia Space et des start-up comme le toulousain Jolibrain.