Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Agrafeuil prend de la hauteur

Invitée surprise du chantier de Téléo, le téléphérique mis en service au-dessus de l’agglomération toulousaine en mai 2022, l’entreprise Agrafeuil, basée à Tursac, en Périgord noir, veut aujourd’hui conquérir de nouveaux marchés publics d’envergure.

Agrafeuil

© shutterstock

Les travaux de terrassement du téléphérique Téléo mis en service au-dessus de l’agglomération toulousaine en mai 2022 n’est pas le premier chantier d’envergure de l’entreprise Agrafeuil. Mais c’est celui qui a durablement modifie l’ADN de la PME, cantonnée jusqu’alors à intervenir essentiellement chez des particuliers en Dordogne. « J’ai toujours voulu réorienter l’activité de l’entreprise vers les grands marchés publics et l’occasion de le faire m’a été donnée au cours de l’année 2022 », indique Jérôme Agrafeuil, dirigeant de la société, qui a succédé en 2012 à son père, victime d’un accident.

CHANTIER DE LA DÉVIATION DE BEYNAC

Juchée sur les hauteurs de la vallée de la Vézère, la PME avait déjà amorcé sa révolution en rejoignant le chantier de la déviation de Beynac comme « locatier » de camions pour l’entreprise Bouygues. Une première dont elle n’a guère eu le temps de profiter. Le 18 décembre 2018, quelques mois seulement après le début des travaux, la justice a dû suspendre la construction du contournement appelé de ses vœux par le Conseil départemental pour désengorger la vallée de la Dordogne. « Du jour au lendemain, on s’est retrouvé sans planning, sans trésorerie. On a été obligé de renvoyer la majorité de nos 25 employés à la maison », raconte Jérôme Agrafeuil.

DANS LE SILLAGE DE BOUYGUES

La situation aurait pu conduire la société à la banqueroute si les bonnes fées de Bouygues construction ne s’étaient manifestées. « Le constructeur venait d’être retenu dans le cadre de l’appel à projets lancé par l’Agglomération de Toulouse. Il m’a proposé de le suivre sur ce vaste chantier », glisse l’entrepreneur, qui a convaincu ses employés de lui emboîter le pas. La PME a profité de l’opportunité pour investir dans l’achat de machines perfectionnées et créé un laboratoire pour le recyclage des matériaux sur place. Des outils qui l’ont qualifié pour assurer le terrassement d’un nouveau site d’enfouissement charentais ou l’aménagement de la surface destinée à accueillir une plateforme de panneaux photovoltaïques. « Le chantier du téléphérique Teleo a été une aubaine. Notre état d’esprit a changé. Aujourd’hui, tous les salariés de l’entreprise sont d’accord pour évoluer sur des chantiers d’envergure situés à l’extérieur du département. »