Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Barreau de Toulouse : le droit pour tous

À la tête de l’Ordre des avocats de Toulouse depuis début 2023, la Bâtonnière Caroline Marty-Daudibertières et le vice-Bâtonnier Thomas Neckebroek ont à cœur de démocratiser l’accès au droit, que ce soit pour mieux lutter contre les discriminations ou pour accompagner les acteurs économiques du territoire. Pour cette deuxième et dernière année de mandat, ils maintiennent le cap et annoncent de nouveaux projets.

Caroline Marty- Daudibertières et Thomas Neckebroek, respectivement Bâtonnière et vice-Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Toulouse

Caroline Marty- Daudibertières et Thomas Neckebroek, respectivement Bâtonnière et vice-Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Toulouse © Adrien Nowak - La Vie Economique

Faciliter l’accès au droit pour tous. Tel est l’objectif que poursuivent Caroline Marty-Daudibertières et Thomas Neckebroek, respectivement Bâtonnière et vice-Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Toulouse, qui compte 1 850 avocats en exercice. Déjà pleinement engagé pour sa première année de mandat, le binôme compte amplifier son action en 2024. Illustration de son engagement : le partenariat récemment signé entre le Barreau et Coralie Gonzalez, championne toulousaine handisport qui espère décrocher sa qualification aux Jeux paralympiques 2024 pour les épreuves de goalball : un sport pratiqué par les personnes souffrant de déficience visuelle, qui consiste à marquer des buts sur un terrain couvert avec une balle lestée remplie de grelots roulant au sol.

Lutte contre les discriminations

Bien plus qu’un accompagnement financier de la sportive de haut niveau, le partenariat doit permettre à l’Ordre des avocats de promouvoir l’accès au droit pour les personnes en situation de handicap. « Nous allons réaliser une série de vidéos avec Coralie pour répondre à des questions d’ordre juridique à l’attention des personnes touchées par un handicap », explique la Bâtonnière. Une cause chère à l’Ordre qui organisé en décembre dernier en partenariat avec la mairie de Toulouse des consultations gratuites en présence d’un traducteur en langue des signes.

L’Ordre des avocats poursuit par ailleurs ses actions au service des luttes contre toutes les formes de discriminations. Comme en 2023, le Barreau prévoit de participer cette année à la Pride Toulouse (Marche des fiertés, N.D.L.R.) et de proposer des consultations gratuites au sein du village des associations Place du Capitole. « Nous sommes le premier Barreau de province à s’associer à la Pride », se félicite Caroline Marty-Daudibertières. L’année dernière, le stand des avocats avait eu un vif succès.

« Nous avons un taux de réussite de plus de 50 % sur les dispositifs de prévention des difficultés des entreprises »

Au service des entreprises

Dans un contexte économique tendu, l’Ordre des avocats veut également communiquer auprès des entreprises. « Le Tribunal de Commerce de Toulouse a fait part de chiffres inquiétants : les défaillances d’entreprises ont augmenté de 54 % par rapport à l’année 2019 », rappelle Thomas Neckebroek. « Il est essentiel de rappeler aux entreprises que plus les difficultés sont prises en amont, plus l’éventail de solutions est large. Les avocats sont là pour accompagner les dirigeants sur les multiples dispositifs qui existent. Nous avons d’ailleurs un taux de réussite de plus de 50 % sur ces dispositifs de prévention ». Et d’ajouter : « Certaines entreprises freinent à l’idée de faire appel à un avocat, parfois pour des raisons financières. Pourtant, les avocats adaptent leurs honoraires en fonction de la taille et de la situation de l’entreprise ». Selon le vice-Bâtonnier, les dirigeants doivent voir le recours aux conseils d’un avocat comme un investissement utile à toutes les étapes clés de la vie d’une entreprise.

« Nous allons participer à la création d’une task force avec les avocats compétents en matière de cybersécurité »

L’Ordre des avocats va ainsi poursuivre son partenariat en 2024 avec la CCI Toulouse Haute-Garonne et l’Ordre des Experts-Comptables sur le dispositif CIP qui permet aux entreprises en difficulté de venir rencontrer des experts pour les épauler.

Partenariat avec Cyber’Occ

Autre projet de l’Ordre des avocats pour accompagner les entreprises du territoire : la signature d’un nouveau partenariat avec Cyber’Occ, le portail de la cybersécurité porté par la Région Occitanie et son agence de développement économique Ad’Occ. « Nous allons participer à la création d’une task force avec les avocats volontaires et compétents en la matière », explique le vice-Bâtonnier. Objectif : accompagner les entreprises face au risque émergent des cyberattaques. « Le but est de sensibiliser les dirigeants à ces questions, et leur apporter des réponses à diverses questions : Que faire en cas d’attaque ? Mais aussi, comment les prévenir ? ».