Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Beyond Aero, 1er vol d’un avion à hydrogène

Jamais une entreprise française de l’aéronautique n’avait encore réussi à faire voler un avion fonctionnant à l’hydrogène avec un pilote. C’est chose faite par la start-up Beyond Aero avec son aéronef démonstrateur Blériot.

©Beyond Aero

Paul Prudent est un pionnier. Tel Clément Ader ou Louis Blériot avant lui, il est le premier, le précurseur. Il restera à jamais celui qui a piloté le premier aéronef fonctionnant à l’hydrogène et à l’électricité en France. Un exploit réalisé aux commandes du démonstrateur – justement nommé Blériot – de la start-up toulousaine Beyond Aero.

Hydrogène et batteries

Le modèle avait été présenté pour la première fois en décembre lors de la venue d’Emmanuel Macron à Toulouse. L’aéronef est propulsé par une technologie hydrogène et électrique. Les deux tiers de la puissance de l’avion proviennent d’une pile à combustible à hydrogène, tandis que le dernier tiers est fourni par des batteries. Au total, 1,2 kg d’hydrogène gazeux est stocké dans trois réservoirs pressurisés à 340 bars. « C’est l’aboutissement de deux années de travail acharné de nos équipes et de collaboration au sein d’un réseau de partenaires dotés d’une réelle expertise technologique, à commencer par G1 Aviation, mais aussi H2 Motronics, AF Micado et Faster Group. Cette réalisation est l’une des étapes fondatrices de la mission de Beyond Aero dans l’aviation hydrogène-électrique », a réagi Hugo Tarlé, l’un des cofondateurs de Beyond Aero. Pour valider cette réussite, la start-up a réussi 10 décollages ainsi que deux vols complets avec pilote, au départ de l’aérodrome de Gap-Tallard (Hautes-Alpes). Paul Prudent a pu atteindre 700 mètres de hauteur et voler jusqu’à 110 km/h. « Il s’agit d’une étape importante pour l’entreprise, mais seulement d’un début pour l’industrie New Aero », s’est félicitée la PDG de Beyond Aero, Eloa Guillotin.

Certification pas avant 2030

Ce vol n’est en effet que la première étape pour la jeune pousse toulousaine qui mise sur son avion One destiné à une clientèle affaires et qui fonctionnera à l’électrique avec propulsion hydrogène. Cet aéronef conçu pour 6 personnes aura une autonomie de 1 500 km. Le calendrier de la commercialisation de One reste toutefois encore à affiner. Beyond Aero nous a confié que la certification ne devrait pas intervenir avant 2030. Côté finances, la start-up a bénéficié des crédits France 2030 pour ses projets ainsi que d’une levée de fonds de 24 millions d’euros bouclée en fin d’année dernière, trois ans seulement après sa création.