Couverture du journal du 23/09/2020 Consulter le journal

Blanc des Vosges, sauve les masques

La région Grand-Est est le principal foyer français de l’épidémie de coronavirus. Il y a urgence à équiper les professionnels en masques. Face à la pénurie, une vieille entreprise familiale locale apporte son savoir-faire.

Installée à Gérardmer dans les Vosges depuis 1843, la société Blanc des Vosges est une des rares entreprises familiales qui fabrique la totalité de son linge de lit en France et dans le département. Une équipe de 90 couturières y façonne le linge de maison et effectue même des finitions personnalisées, savoir-faire unique aujourd’hui presque disparu. D’ordinaire, Blanc des Vosges, avec ses collections haut de gamme alliant tradition et modernité, propose à ses clients des collections de linge de lit, de bain, mais aussi des accessoires déco, plaids, coussins, art de la table, senteurs… Ses produits sont distribués dans 36 pays via un réseau de 1 500 boutiques multi-marques et grands magasins dont 15 points de vente sous l’enseigne Blanc des Vosges.

Mais, en cette période d’épidémie de coronavirus, face à la vive pénurie de masques, le fabricant vosgien de linge de lit haut de gamme a mobilisé ses équipes, en collaboration avec la préfecture des Vosges, afin de produire des masques anti-projections lavables et réutilisables. Le PDG de Blanc des Vosges Jean-François Birac a mis à disposition ses matières premières, son personnel et ses outils de production. La fabrication s’est organisée depuis le 20 mars. Le CHU de Grenoble a élaboré le cahier des charges de ce masque réutilisable en tissu lavable. Non homologué, il ne prétend aucunement se substituer aux masques normalisés. Les masques de Blanc des Vosges sont destinés aux professionnels de la région qui en manquent et dont l’activité ne peut ralentir. Or cette situation les place en permanence en situation de risque, en particulier au sein des Ehpad, des crèches et de l’industrie agroalimentaire. L’ensemble des masques fabriqués est immédiatement envoyé aux établissements validés par la préfecture des Vosges. « Blanc des Vosges s’inscrit pleinement dans la mobilisation initiée par l’ensemble de la filière textile vosgienne », explique Jean François Birac. « Nous avons mobilisé nos équipes sur la base du volontariat. Plusieurs anciens ont souhaité revenir dans l’entreprise pour soutenir cette action. Les postes de travail ont été aménagés dans le respect strict des règles sanitaires imposées par l’État. »