Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Bourran – Goupil voit encore plus grand

L’entreprise emblématique de Bourran a présenté un plan d’investissement de 5 millions d’euros sur 3 ans avec des objectifs élevés. En effet, Goupil souhaite produire 5 000 véhicules utilitaires électriques par an et atteindre 150 millions d’euros de chiffres d’affaires d’ici 2026.

Goupil

Les utilitaires Goupil © Julien Mivielle

La population de Bourran (600 habitants) a dû atteindre le millier le 26 septembre dernier. En effet, c’était la foule des grands jours chez Goupil pour la présentation de la stratégie de l’entreprise pour les années à venir. Le concepteur et fabricant de véhicules utilitaires électriques continue de développer ses outils et structures de production sur son site de Bourran, en pleine campagne lot-et-garonnaise. L’entreprise a également rapatrié et réinternalisé ses process de peinture et de soudure : « cette réintégration et ces investissements sur notre site lot-et-garonnais ont été rendus possibles par la montée en puissance de nos besoins de production », confie Yoan Lecuona, responsable QHSE de Goupil.

DEUX NOUVEAUX BÂTIMENTS CONSTRUITS

À Bourran, deux nouveaux bâtiments, de 800 m2 chacun, ont donc été construits. Sur un marché du véhicule utilitaire électrique en constante progression, porté par la volonté de l’État et des collectivités, Goupil ambitionne une croissance de sa production de 3 500 à 5 000 véhicules par an et une progression de 15 % en moyenne par an de son chiffre d’affaires pour atteindre les 150 millions d’euros en 2026. Pour remplir ces objectifs, Goupil entend renforcer ses gammes d’utilitaires G2 et G4 et surtout développer son offre de petits camions électriques G6 homologués à 80 km/h pour les trajets urbains et périurbains. Ce dernier cible la clientèle des artisans, loueurs et livreurs. Autant de professions impactées par la mise en place des zones à faible émission dans les métropoles.

Goupil ambitionne une croissance de 15 % par an de son chiffre d’affaires

DES ENGAGEMENTS ENVIRONNEMENTAUX

Durant la conférence de presse de présentation des grandes lignes des investissements de Goupil, les dirigeants n’ont pas manqué d’être questionnés sur les valeurs environnementales de l’entreprise : origine des approvisionnements, consommation électrique et devenir des batteries ont notamment été évoqués sans détour. Tout d’abord, ce sont 5 500 m2 de panneaux photovoltaïques qui ont été installés sur les toits pour viser l’autoconsommation énergétique. Ensuite, la majorité des pièces des utilitaires électriques Goupil, dont les batteries, sont recyclables avec un taux de recyclabilité global approchant les 95 %. Enfin, Goupil va développer l’utilisation de matériaux recyclés pour ses utilitaires et créer une activité de location pour offrir une deuxième vie à ses véhicules après révision.

Philippe Hugue à gauche et Olivier pelletier à droite Goupil

Philippe Hugue à gauche et Olivier pelletier à droite © Julien Mivielle

UN NOUVEAU DG

Cette grande journée de présentation fut aussi celle d’un passage de relais à la tête de Goupil. En effet, depuis le 1er octobre 2023, Olivier Pelletier a quitté son poste de directeur général pour prendre de nouvelles fonctions au sein du groupe Polaris, auquel appartient Goupil. Philippe Hugue, qui occupait jusqu’alors le poste de directeur commercial et service après-vente, vient de lui succéder.

GOUPIL EN BREF

Créée en 1996 et basée à Bourran, Goupil est l’un des 5 premiers fabricants européens de véhicules utilitaires électriques. L’entreprise emploie 200 personnes, fabrique plus de 3 500 véhicules par an et a réalisé 93 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2022 (avec 70 % de volume à l’export). Les clients de Goupil sont aussi divers que : collectivités locales et secteur public (villes, entretien des espaces verts, collecte de déchets), sites industriels, industrie des loisirs, professionnels urbains et péri-urbains et livraison du dernier kilomètre. Les gammes d’utilitaires Goupil : G2, G4 et G6 sont présents dans 1 600 villes en France et dans plus de 40 pays à travers le monde. Depuis 2011, Goupil appartient au Groupe Polaris, entreprise américaine leader du véhicule de loisirs tout-terrain, réalisant plus de 8 milliards de dollars de chiffre d’affaire.

CRÉATION D’UN CENTRE DE RECHERCHE À BORDEAUX

Un autre investissement de l’entreprise s’inscrit dans une démarche prospective à long terme : la création d’un centre d’innovations à Bègles, proche de Bordeaux. Les 3 ingénieurs recrutés mènent des travaux de recherche et de veille sur les technologies de demain en matière d’écoconception et de batteries. « Notre entreprise est située hors d’une grande agglomération, il nous semblait indispensable de posséder un site au cœur de Bordeaux afin de capter des profils de jeunes ingénieurs. Cela nous permet d’être plus attractif et de tabler sur le doublement des effectifs de ce centre à court terme », explique Philippe Hugue, le nouveau directeur général.