Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

CCI : Une bonne résilience des entreprises haut-garonnaises

Dans un contexte morose, les entreprises de Haute-Garonne ont su faire preuve de résilience en 2023 avec un chiffre d'affaires moyen en hausse de 4,7 %. La croissance devrait se poursuivre en 2024, à un rythme moins soutenu toutefois, portée par l'industrie et l'aéronautique, tandis que le secteur du BTP est en souffrance.

©B. B. - La Vie Economique

« Selon l’Insee, la Haute-Garonne a été le 2e département le plus dynamique de France », s’est réjouit Patrick Piedrafita, président de la CCI de Toulouse Haute-Garonne à l’occasion de son bilan annuel de conjoncture économique* le 21 mars. Dans un contexte tendu, les entreprises haut-garonnaises ont fait preuve d’une « bonne résilience », poursuit le président. Leur chiffre d’affaires a enregistré une hausse moyenne de 4,7 % après des augmentations de 9 % en 2022 et 7 % en 2021 qui faisaient suite à un effondrement de 15,7 % en 2020. En 2023, l’activité économique a été tirée principalement par le dynamisme de la filière aéronautique (CA en hausse de 11,9 %), mais également par l’industrie (CA : +5,8 %) et par les services (CA : +6,1 %). « Cette croissance permet de retrouver des niveaux d’activité d’avant Covid-19 », commente la CCI.

A l’inverse, le secteur du BTP est en souffrance, particulièrement celui de l’immobilier qui a vu son chiffre d’affaires reculer de 4,1 % et qui a détruit de l’emploi avec une baisse de 2,1 % des effectifs. 2024 s’annonce encore difficile pour le secteur.

Les entreprises prudentes pour l’avenir

Pour 2024, la CCI mise sur une nouvelle hausse – plus modeste toutefois – du chiffre d’affaires des entreprises du territoire de l’ordre de 3,5 % et une hausse des intentions d’embauches de 2,8 % (après une hausse de 4,3 % entre 2022 et 2023). L’optimisme des dirigeants se dégrade par rapport à l’année dernière : 54 % se déclarent sereins pour leur entreprise contre 59 % début 2023 et 67 %  annoncent démarrer l’année avec « une situation financière saine » contre 71 % en 2023. Par ailleurs, 31 % des chefs d’entreprise se disent « inquiets pour l’avenir de leur secteur », et près d’un sur cinq (18 %) pour l’avenir de leur structure.

« Il va falloir être vigilant sur les trésoreries des entreprises », alerte Patrick Piedrafita. « Les entreprises de plus de 10 salariés présentent des profils financiers plus sereins que ceux des TPE, plus souvent impactées par les difficultés de trésorerie prégnante », indique la CCI qui précise que 92 % des entreprises du département sont des TPE.

*Le bilan est issu d’une enquête réalisée chaque année auprès d’un échantillon stable de 1959 entreprises (soit 80 500 salariés) issues de tous secteurs interrogées du 8 au 30 janvier 2024.