Couverture du journal du 08/12/2021 Consulter le journal

Clinique Esquirol : seconde salle du Cardiopôle

C’est à Agen, à la Clinique Esquirol Saint-Hilaire et Calabet, que s’est ouverte la première salle de rythmologie diagnostique et interventionnelle sur le territoire de Moyenne Garonne. Elle s’intègre dans un plateau technique entièrement repensé et rénové : c’est la seconde salle d’opération du Cardiopôle. Un investissement de 1 million d’euros.

Clinique Esquirol - Salle de rythmologie, cardio

Clinique Esquirol - Salle de rythmologie © D.R.

La Clinique Esquirol Saint-Hilaire et Calabet est centre de référence en cardiologie et radiologie vasculaire interventionnelles et travaille en collaboration avec l’ensemble des établissements de santé du Lot-et-Garonne et le centre 15. L’investissement sur le projet qu’est le Cardiopôle, offre aujourd’hui aux patients une prise en charge de toutes les pathologies cardiaques (hors interventions dites « à cœur ouvert ») sur le département sans avoir recours à des déplacements contraignants sur Bordeaux ou Toulouse. « Nous sommes la seule unité de cardiologie interventionnelle dans le département », précise Lionel Combes, directeur de la clinique qui appartient au groupe Elsan.

« BPM » LITTÉRALEMENT : BATTEMENT PAR MINUTE

Au travers de l’aménagement d’une salle dédiée à l’étude et au traitement des troubles du rythme et de la conduction, la Clinique agenaise apporte au territoire les moyens qui lui manquaient pour une offre de soins qu’il fallait compléter. Le traitement de ces pathologies spécifiques nécessite des équipements de pointe sur l’aspect opérationnel et expertise. En effet la salle se situe dans un environnement de bloc opératoire et utilise des techniques et du matériel innovant, comme la dalle graphique et le système de cartographie. La spécialité de rythmologie nécessite également des connaissances médicales et paramédicales pointues et spécifiques sans cesse remises à jour, tant sur l’activité de stimulation (pace maker, défibrillateur, resynchronisation…) que celle d’électrophysiologie (tachycardies complexes, ablation de voies accessoires, ablation de fibrillation auriculaire, de flutter auriculaire, de tachycardies atriales).

MAIS AUSSI, L’HÉMODYNAMIQUE DU CŒUR

La coronarographie, technique à mini invasif d’imagerie médicale, est utilisée pour visualiser, les artères coronaires en cas de suspicion de maladie coronarienne (douleurs thoraciques, infarctus du myocarde…). Ce diagnostic cardioradiologique est complété par l’imagerie miniaturisée qui repose sur 2 techniques : par ultrason avec une sonde d’échographie miniaturisée ou par cohérence optique avec lumière infrarouge permettant une optimisation du geste d’angioplastie. Ces actes mini invasifs diagnostiques et thérapeutiques nécessitent eux aussi une expertise des cardiologues ayant acquis cette compétence spécifique, ainsi qu’un environnement respectant des impératifs d’organisation et de fonctionnement. D’où la rénovation de cette salle déjà existante dans laquelle sont réalisés tous les actes de cardiologie interventionnelle : visualisation des lésions artérielles, dilatation des artères (angioplastie coronaire). En 2020, 1 724 coronarographies et 1 123 angioplasties y ont été réalisées.

La prise en charge de tous les traitements de la dysfonction rythmique du cœur est aujourd’hui assurée à Agen

AU CŒUR D’UN PLATEAU TECHNIQUE DÉDIÉ

Au-delà de ces deux salles stars, le projet reposait sur la création d’un plateau technique entièrement dédié aux activités de cardiologie, avec une refonte de l’existant au bénéfice d’une unité opérationnelle fonctionnelle et une réhabilitation des circuits. Deux salles d’interprétation, une salle de réveil, un sas d’entrée et une salle de repos complètent avec l’Unité de Soins Intensifs Cardiologiques, cet ensemble appelé Cardiopôle. Une salle d’échographie cardiaque toute proche complète le dispositif mitoyen d’un service d’hospitalisation de cardiologie dédié.

CRÉATION D’UNE UNITÉ DE DOULEURS THORACIQUES

Mais ce cœur de centre dédié bat déjà pour l’avenir : la prochaine étape consistera en la restructuration de cette unité de lieu, avec la création d’une Unité de Douleurs Thoraciques et de troubles du rythme accrochée à l’Unité de Soins Intensifs Cardiologiques afin d’optimiser la prise en charge des urgences cardiologiques. Une Unité d’Hospitalisation de Semaine pour les actes programmés permettra quant à elle de promouvoir l’ambulatoire et les hospitalisations de courte durée.

L’UN DES MEILLEURS HÔPITAUX PRIVÉS DE FRANCE

L’hebdomadaire Le Point vient de publier son palmarès 2021 des meilleurs hôpitaux et cliniques de France. Parmi les 334 établissements privés évalués, la Clinique Esquirol Saint-Hilaire et Calabet est saluée par le magazine et figure au top 50. Ce classement comprend également de belles réussites au niveau de la région Nouvelle-Aquitaine. Il se classe en effet au 1er rang dans 3 prises en charge chirurgicales : chirurgie de la carotide, calculs urinaires et adénome de la prostate. « Nous sommes fiers de ces résultats qui sont une bonne nouvelle dans ce contexte actuel si particulier. Le palmarès du Point reconnaît la qualité de la prise en charge de nos patients par l’ensemble de nos équipes », a déclaré Lionel Combes, directeur de l’établissement.