Couverture du journal du 25/05/2022 Consulter le journal

La CPME 47 en ordre de marche

Christelle Comparin préside le nouveau bureau de l’organisation patronale interprofessionnelle avec une dynamique à préserver et une ambition renouvelée.

Christelle Comparin, CPME 47

Christelle Comparin © Julien Mivielle.

Après son élection le 23 mars dernier, c’est une nouvelle présidente concernée et déjà à la tâche qui a pris les rênes du syndicat des TPE et PME lot-et-garonnaises pour un mandat d’une durée de 3 ans. Ainsi, Christelle Comparin succède à la tête de la Confédération des petites et moyennes entreprises du Lot-et-Garonne (CPME 47) à Yvon Setze, l’ancien président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat.

Accompagnée de Virginie Dèzecache, secrétaire générale de la CPME 47, elle a dressé pour nous le tableau des missions de leur organisme, et les problématiques rencontrées par les entrepreneurs actuellement. « Représenter les TPE-PME, défendre leurs intérêts, soutenir le développement par notre offre de services (information, conseil juridique), accompagner au quotidien l’entrepreneur et rassembler (appartenir à un réseau relationnel, participer à l’entraide collective, rompre l’isolement, échanger de bonnes pratiques), constituent notre travail au quotidien », précise Virginie Dèzecache. Et la secrétaire générale, dont le siège est basé à Estillac, de poursuivre : « Nos entreprises sont plutôt familiales et patrimoniales, elles ont un solide ancrage territorial, elles favorisent le lien social. Nous sommes un secteur majeur de l’emploi et de l’innovation qui fait vivre la France ».

LE RECRUTEMENT : DIFFICULTÉ MAJEURE

Pour Christelle Comparin, la mobilisation doit être immédiate : « nous avons une dynamique dans tous les secteurs d’activité que je souhaite préserver et continuer comme ça ». Premier obstacle face à ce volontarisme : le recrutement : « je dirige une entreprise de charpente depuis 15 ans avec mon mari, nous avons 12 salariés et c’est la première fois que nous voyons cela. Nous cherchons 3 personnes à embaucher depuis 1 an et demi. Et pourtant, l’âge moyen de nos employés est de 33 ans, nous avons 2 apprentis et nous n’y arrivons pas. Et c’est pareil dans tous les secteurs, comme la restauration qui est particulièrement touchée.

À côté de cela, notre pays compte des millions de chômeurs. 1 000 offres d’emploi ne sont pas pourvues dans le bâtiment en Lot-et-Garonne (contre 14 500 demandeurs d’emplois inscrits NDLR). Il faut accélérer sur l’apprentissage et arrêter de dénigrer les métiers manuels qui offrent de belles perspectives de carrière. Notre carnet de commandes est plein et on refuse des chantiers par manque de personnel ! Cette situation n’est pas acceptable ».

LE NOUVEAU BUREAU DE LA CPME 47

Christelle Comparin (Charpente, constructions bois) : Présidente

Florence Broussard (Ambulances Sama) : Vice-Présidente services

Lydie Manet (le Kube) : Vice-Présidente artisanat

Jean-Luc Berto (Établissements Berto) : Vice-Président industrie

Christophe Stellino (Quick Info System) : Vice-Président commerce

René Gambart (Regat Développement) : Trésorier

David Pujol (Automobiles Pujol) : Secrétaire

Bruno Volpato (Orthopédie) : Secrétaire-Adjoint

SOUTIEN À L’ENTREPRENEURIAT FÉMININ

Et la nouvelle présidente d’en ajouter sur la hausse du prix des matières premières, l’augmentation des délais de livraison et la flambée des prix des carburants : « On ne peut pas répercuter toute l’augmentation que l’on subit sur nos clients alors on rogne sur nos marges. Mais à long terme ce n’est pas tenable. Nous sommes dans une situation paradoxale. Alors que les entrepreneurs ont besoin de visibilité et de stabilité, nous sommes dans un contexte très incertain ».

Christelle Comparin conclut sur la nécessité d’encourager les femmes à entreprendre sur un territoire rural où l’entreprenariat au féminin est une idée qui a encore du mal à émerger. « C’est une idée forte que nous voulons mettre en avant avec le nouveau bureau et nous y sommes très attachés. Notre département est peut-être pauvre, c’est vrai, mais c’est un beau département avec un tissu économique remarquable et où il fait bon vivre. Il faut encourager les personnes qui ont envie de travailler, d’entreprendre et d’innover ».

LA CPME EN CHIFFRES

150 000 entreprises avec 3 millions de salariés en France

200 fédérations et syndicats de métiers regroupés

117 CPME territoriales dans tous les départements, y compris en Outre-Mer

99,9 % des entreprises françaises sont des TPE-PME (moins de 500 salariés, source Insee)

78 % des Français ont confiance dans les PME (sondage Opinion Way)

CPME 47 : 120 entreprises adhérentes et 3 000 salariés