Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Demius : un nouveau venu dans l’IA

Le groupe Blitzzz Media basé à Paris et dirigé de Fumel par Michel Fantin poursuit son développement avec la création de Demius. Cette entreprise de services numériques produit des contenus optimisés grâce à l’intelligence artificielle.

demius

© D. R.

Source d’angoisse pour les uns, nouveaux horizons créatifs pour d’autres, l’intelligence artificielle est une véritable révolution dont nous ne sommes qu’aux prémices. Pourtant, dans cet univers nébuleux où l’on imagine aisément les firmes californiennes à la pointe, la France n’est pas en reste. Tout d’abord, de nombreux chercheurs de l’Hexagone sont investis dans le domaine. Ensuite, il existe des entreprises tricolores qui n’hésitent pas à se lancer sur ce marché aussi novateur que concurrentiel. C’est le cas de Blitzzz Media dirigé par Michel Fantin, qui vient de créer Demius, une plateforme de production de contenus qualifiés. Et si l’on ajoute à cela que Michel Fantin dirige son entreprise parisienne depuis Fumel, l’histoire a tout d’une success-story.

Pourquoi Fumel ?

« Je suis basé à Fumel depuis 3 ans car je suis né sur le territoire, avant d’être parti à Paris pour devenir journaliste (Le Monde, La Recherche, Vivendi) puis créateur de start-ups. Je suis revenu durant la crise sanitaire comme aidant familial pour mes parents », explique Michel Fantin. Et comme la crise sanitaire a permis de généraliser les outils de communication distancielle dans le milieu professionnel, télétravail et visioconférence, l’entrepreneur a décidé de rester en Lot-et-Garonne, ses associés étant à Paris. Dans ces conditions, est-il facile d’entreprendre dans la tech depuis une zone rurale ? « Oui ! », répond clairement le patron de Blitzzz Media qui poursuit : « J’ai racheté le magazine Assistante Plus à distance, le propriétaire étant à New York. Tous nos clients (Guy Hoquet, Cogedim, Best Western, Sodexo… ou la PQR) sont habitués à travailler en hybride. Et pour les deals majeurs, Paris n’est pas si loin… Le seul point où tout change, c’est le management des équipes, qui est beaucoup plus exigeant. De la notion de contrôle des équipes, vous devez passer à celle d’engagement des collaborateurs ». Michel Fantin a ainsi intégré que le management n’est plus le même, surtout avec les jeunes qui arrivent sur le marché du travail, ceux de la « GenZ », très attachés au respect, au partage de valeurs telles que le dialogue, le plaisir, le sens, l’écologie, la diversité ou l’inclusion.

L’entreprise propose un service d’événementiel connecté qui fait de Blitzzz Media une agence pionnière du « phygital »

Une restructuration des marchés du contenu

Ce sont peut-être les Google et Amazon de demain, ChatGPT pour la production de textes et Midjourney pour la génération d’images, sont les têtes d’affiche du secteur de l’intelligence artificielle. « ChatGPT, tout particulièrement, et l’IA de façon générale, restructurent l’ensemble des marchés et des métiers liés au contenu, qu’il s’agisse de textes ou de contenus visuels. L’IA replace le journalisme humain et sa valeur ajoutée en haut de la pyramide, et sépare plus clairement information et contenus », explique Michel Fantin. Sur ces bases, Demius propose des contenus textes plus efficaces, économiques et pertinents. Comment ça marche ? Demius s’appuie sur une équipe d’experts IA et de rédacteurs et journalistes superviseurs, qui agissent pour piloter les systèmes d’intelligence artificielle. L’IA ne remplace pas complètement l’humain, mais devient un outil au service de la rédaction de contenus de masse et d’optimisation. Le référencement est généré automatiquement et Demius s’adresse à des contenus Web avec des volumes conséquents (ce que l’on appelle les Content Factories, usines à contenus). Pour des contenus presse plus élaborés, le groupe Blitzzz Media dispose d’E-pige, une agence de presse digitale à forte valeur ajoutée. L’entreprise propose également un service d’événementiel connecté qui fait de Blitzzz Media une agence pionnière du « phygital » : la communication omnicanale, du physique au digital.

 

© Michel Fantin

Portrait d’un entrepreneur du web

Né en 1967, docteur en physique des plasmas de l’université de Toulouse et diplômé de Sciences Politiques, Michel Fantin a démarré sa carrière au CNRS avant de devenir journaliste scientifique pour différents titres de presse : Le Monde, Libération, Sciences et Techniques. Il devient ensuite rédacteur en chef de magazines spécialisés en high-tech. En 1998, il cofonde Netbooster, aujourd’hui coté en Bourse et pionnier du référencement. Enfin, il se lance dès 2007 dans la production de contenus destinés au web avec Blitzzz Média. Une entreprise qu’il gère encore aujourd’hui et qui utilise et développe le potentiel l’IA.