Couverture du journal du 21/07/2021 Consulter le journal

[ Dordogne ] Espace de biodiversité urbain au centre d’affaires

Alors que le Grand Périgueux poursuit les aménagements pour la création du quartier d’affaires, à proximité de la gare de Périgueux, il met en place avec le conservatoire d’espaces naturels (CEN) Nouvelle-Aquitaine un périmètre de verdure favorable à la biodiversité ordinaire, sur 3 000 m2, pour accueillir des espaces animales identifiées.

© D. R

Alors que le Grand Périgueux poursuit les aménagements pour la création du quartier d’affaires, à proximité de la gare de Périgueux, il met en place avec le conservatoire d’espaces naturels (CEN) Nouvelle-Aquitaine un périmètre de verdure favorable à la biodiversité ordinaire, sur 3 000 m2, pour accueillir des espaces animales identifiées. Un dispositif de nichoirs à chauve-souris prendra place au milieu des arbres maintenus (saule, érable, figuier) et une structure arborée étagée (alignements d’arbres et arbustes) cohabitera avec une future prairie sur une plateforme haute. Une couche de couverture de 50 cm de terre végétale profitera de l’absence de remblais, celui-ci étant limité à la création d’une rampe d’accès.

Biodiversité urbain

© D. R

Une douzaine d’espèces végétales locales ont été sélectionnées, avec une veille régulière sur l’évolution de la végétation (graminées et plantes mélifères). Ces aménagements ont été conçus à partir de l’évaluation environnementale réalisée en 2020 dans le cadre des aménagements du Pôle d’échange multimodal et du quartier d’affaires Grand Périgueux. Il s’agissait d’identifier les impacts du projet global sur l’environnement (naturel et humain) pour les réduire, les éviter ou les compenser. 4 espèces de chauves-souris, protégées mais courantes, ont été identifiées, différents oiseaux dont la chouette hulotte, et un reptile.

Le Grand Périgueux a souhaité aller plus loin et travailler sur d’autres mesures en faveur de la préservation de l’environnement en créant sur le site cet espace de biodiversité urbaine, ce qui repose sur l’interdépendance entre toutes les formes de vie occupant une zone en ville. L’éclairage public sera adapté pour limiter la pollution lumineuse et d’autres mesures d’accompagnement seront prises en lien avec le CEN Nouvelle-Aquitaine. L’accès restreint à la parcelle s’ouvrira à l’occasion de Fête de la Nature et d’actions pédagogiques auprès du grand public et des scolaires.