Couverture du journal du 21/10/2020 Consulter le journal

Dordogne : en quête de conciliateurs de justice

Le tribunal judiciaire de Périgueux recherche des conciliateurs de justice pour les secteurs de Périgueux, Nontron, Brantôme, Thiviers et Trélissac.

© Shutterstock

Avoir recours à un conciliateur, lorsqu’un litige surgit entre deux personnes, aide à trouver un accord amiable sans passer par les tribunaux, ceci de façon rapide, gratuite et efficace.

Le large champ d’intervention concerne souvent les litiges de voisinage, de consommation, d’habitation ou de construction. Bénévole, le conciliateur de justice prête serment devant la Cour d’appel. Il est nommé pour un an, fonction reconductible pour une période renouvelable de deux ans. Le profil, outre la disponibilité et l’écoute, est plutôt orienté vers une pratique juridique, l’absence de diplôme en droit n’étant pas rédhibitoire. Le département des formations professionnelles spécialisées de l’École Nationale de la Magistrature (ENM) propose des modules, non obligatoires, qui répondent aux interrogations des conciliateurs sur le fonctionnement de la justice en général et de la conciliation en particulier. Le candidat ne doit pas être investi d’un mandat électif dans le ressort de la cour d’appel de Bordeaux, et ne doit pas exercer d’activité judiciaire à quelque titre que ce soit.

> Lettre de motivation à adresser à la vice-présidente en charge de la conciliation, au Tribunal judiciaire de Périgueux : Hélène Virecoulon, 19 bis cours Montaigne 24000 Périgueux. Ou à la coordinatrice du Conseil départemental d’accès au droit : Audrey Chaumont-Moreau, cdad-dordogne@wanadoo.fr

À noter qu’une indemnité forfaitaire couvre les dépenses nécessaires à l’exercice de ces fonctions (téléphone, documentation…).