Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Ferme du Lacay : le pruneau, entre tradition et modernité

Installée depuis quatre générations au pied du village médiéval de Penne-d'Agenais, la Ferme du Lacay est spécialisée dans la production, en agriculture Bio, du pruneau d’Agen. L’arrivée de la nouvelle génération a permis à cette entreprise familiale de diversifier son offre et d’aller conquérir de nouveaux marchés.

pruneau, Ferme du Lacay

© Julien Mivielle - La Vie économique du Sud-Ouest

Au bord des eaux calmes du Lot, la fin de l’année est synonyme de grosse activité chez la famille Pourcel ! De la fin de la récolte des prunes d’Ente, vers la fin septembre, à la transformation en pruneau, c’est à cette période charnière qu’une grande partie du chiffre d’affaires annuel est réalisé. Utilisé dans les eaux-de-vie, en pâte à tartiner, fourré à la crème, enrobé de chocolat ou simplement emballé en sachet, le pruneau d’Agen se décline sous toutes ses formes et reste un produit phare à l’occasion des fêtes de fin d’année. « Après deux années difficiles marquées par le gel, la production 2023 tient toutes ses promesses grâce à des conditions météorologiques enfin favorables qui donnent un fruit sucré d’un bon gabarit. Beaucoup de clients commandent leurs produits dès la fin de la récolte », explique Patrick Pourcel. Accompagné par son épouse, Claire, Patrick a repris l’exploitation jadis tenue par son père et son grand-père. Le couple travaille désormais aux côtés de leurs deux enfants, Aurélien et Eva, pour perpétuer la tradition familiale autour des 12 hectares de vergers passés en agriculture Bio depuis une dizaine d’années.

100 % autonomes

Si la Ferme du Lacay se présente humblement comme une exploitation typique du Lot-et-Garonne qui cultive des céréales (sans OGM), des légumes de saison et des vergers de pruniers inscrits dans le terroir de l’Identification Géographique Protégée (I.G.P) et certifiés Agriculture Biologique, elle se démarque toutefois par son autonomie. « Nous produisons et transformons nos pruneaux ainsi que toutes ses spécialités sur place. Nous avons nos propres méthodes de travail et de vente pour proposer le meilleur produit possible », précise Aurélien Pourcel. Revenu à la ferme en 2013 après une formation commerciale et gestion d’entreprise, le jeune homme a apporté un nouveau souffle à la stratégie commerciale de cette famille de producteurs installée à Penne d’Agenais depuis 1937. Alors qu’elle se limitait à de la vente directe à la ferme ou sur les marchés, l’activité de la Ferme du Lacay s’est développée autour de la vente en ligne sur le site web et vers les professionnels (grossistes, épiceries fines et surtout magasins BIO). Quelques temps plus tard, la Ferme du Lacay décidait également de diversifier son offre en développant une activité touristique !

Après deux années difficiles marquées par le gel, la production 2023 tient toutes ses promesses grâce à des conditions météorologiques enfin favorables qui donnent un fruit sucré d’un bon gabarit

pruneau, Ferme du Lacay

© Julien Mivielle – La Vie économique du Sud-Ouest

Ouverture touristique

Dans une zone très fréquentée durant l’été (Penne d’Agenais a été labellisé plus beau village de France en 2023), la Ferme du Lacay accueille donc les visiteurs gourmands et curieux de connaître tous les secrets de la fabrication du pruneau d’Agen. À partir de cette réussite, la famille Pourcel a ensuite étoffé son offre en proposant des repas sur place, et même de la location de bateaux sur le Lot : « Ce nouveau public devenait ensuite client de notre site Internet », ajoute Aurélien secondé par sa sœur Eva depuis 2018. Ce nouveau renfort a permis à l’entreprise familiale d’étoffer et de diversifier sa clientèle professionnelle à travers la France. Une stratégie boostée par la crise sanitaire du Covid qui, malgré la baisse de l’activité touristique, a mis en avant les producteurs Bio et la vente en ligne.

La Ferme du Lacay vient ainsi de signer un partenariat avec la start-up espagnole CrowdFarming qui propose aux particuliers d’adopter un arbre en échange d’un panier de fruits, issus du même arbre, livré à domicile

Nouveaux marchés

Après l’épisode Covid et cette « situation paradoxale qui nous a permis de fortement développer nos ventes », les années suivantes ont été plus difficiles pour les producteurs, notamment pour le pruneau et pour le Bio. Sur les bords du Lot, les dégâts sont toutefois limités, avec une légère baisse de 2 % sur 2023, grâce à la stratégie commerciale mise en place par Aurélien et Eva Pourcel : « Notre chiffre d’affaires annuel est compris entre 300 000 et 400 000 euros. 80 % sont issus de l’activité commerciale (dont 1/3 de ventes en ligne), le reste provient du tourisme ». Patrick et Claire quant à eux s’occupent de la production et de la transformation des produits quand Aurélien et Eva gèrent les ventes. La famille Pourcel se lance aujourd’hui dans un nouveau défi : conquérir l’Europe de l’Est et du Nord où les pruneaux sont très demandés. La Ferme du Lacay vient ainsi de signer un partenariat avec la start-up espagnole CrowdFarming qui propose aux particuliers d’adopter un arbre en échange d’un panier de fruits, issus du même arbre, livré à domicile. Si cette nouvelle offre démarre à peine, elle semble très porteuse. « Nous réfléchissons aussi à diversifier nos vergers en cultivant des noisettes, noix et amandes car la demande est forte », conclut Patrick Pourcel qui se félicite qu’une nouvelle génération reprenne le flambeau.