Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Fourques-sur-Garonne – Le succès de Madame Sécurité

En 2018, Marion Zuccolotto créait Protect Sécurité. 5 ans plus tard, la jeune trentenaire dirige une société avec 20 salariés et envisage de déménager avant de continuer le développement de son entreprise. Rencontre.

Protect Sécurité

Protect Sécurité à Fourques-sur-Garonne © Julien Mivielle - La Vie Economique

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. » Ainsi parlait Rodrigue dans Le Cid de Corneille. Et cet adage correspond parfaitement à Marion Zuccolotto. À 30 ans, Marion gère une PME de 20 salariés, qui peut grimper à 40 l’été. Après 5 ans d’activité, la réussite est fulgurante pour cette Marman- daise qui a créé son entreprise en 2018, à seulement 25 ans : « Personne ne croyait en moi quand j’ai démarré car c’est un milieu très masculin. Aujourd’hui, les gens n’en reviennent pas et me disent encore qu’ils n’auraient pas misé un sou sur moi ! ».

Marion Zuccolotto et Tiffanie Gélas, assistante de direction  sécurité

Marion Zuccolotto et Tiffanie Gélas, assistante de direction © Julien Mivielle – La Vie Economique

NAISSANCE DE « PROTECT SÉCURITÉ »

Pourtant, si le succès semble au rendez-vous, les débuts n’ont pas été faciles. Il a fallu se faire connaître auprès des clients, beaucoup démarcher et faire la preuve de sa crédibilité et de ses compétences. Une série d’épreuves qui n’a pas effrayé Marion. Après son baccalauréat et une année de petits boulots, c’est dans une entreprise de sécurité qu’elle fait son entrée dans la vie active à 18 ans. Après 2 années d’alternance et un BTS d’assistante de direction en poche, elle continue pendant 3 ans au sein de la même entreprise. Puis elle décide de prendre son envol en 2018 en créant sa propre société : Protect Sécurité. Elle démarre dans le réseau de pépinières Eurêka de Samazan. Un premier gros contrat de gardiennage nocturne l’oblige à recru- ter 4 salariés et elle ne cesse de croître depuis lors.

LE « TREMPLIN » DU COVID

Protect Sécurité propose de la sécurité humaine pour les professionnels, les particuliers, les collectivités, les associations, et notamment pour tout ce qui est événementiel. L’entreprise est également partenaire de socié- tés de télésurveillance pour les interventions sur alarme dans les commerces, bâtiments tertiaires et usines aux accès contrôlés. Pour cela, Marion dispose d’une per- sonne d’astreinte 24 h/24 h, 7j/7j. Alors qu’elle a lancé son entreprise en 2018, la question de l’activité durant la crise sanitaire a joué un rôle-clé. Marion Zuccolotto répond sans détour : « Le Covid a été un tremplin car il a fallu de la sécurité partout : dans les commerces, les banques, les marchés et les lieux publics. Si un 2e covid arrive, nous sommes prêts mais je ne le souhaite pas ».

QUID DU CONTEXTE ÉCONOMIQUE ?

Malgré une croissance continue et une bonne humeur affichée, Marion Zuccolotto avoue se poser des questions sur la situation actuelle : « Cela fait 12 ans que je suis dans la sécurité et c’est la première année où je trouve que c’est aussi compliqué. J’ai dû augmenter mes prix car le coût de la vie augmente. Cela ne me fait pas plaisir car les clients n’ont pas le choix que de faire appel à nous pour l’organisation d’événements. Sans sécurité, pas d’événement et nous sommes peu sur le territoire ». Cependant, la jeune dirigeante ne souhaite pas en rester là et stagner à 20 salariés. Son objectif est d’augmenter ses effectifs et de pérenniser son activité :

« Je pourrais vivre comme ça mais ce n’est pas mon but. J’ai envie que ça évolue dans le bon sens ». Dans les car- tons, un déménagement dans des locaux marmandais devrait intervenir d’ici 6 mois.

LA SÉCURITÉ N’A PAS DE PRIX

Le contexte actuel nous rappelle presque chaque jour que la sécurité n’a pas de prix. Et Marion Zuccolotto a constaté une évolution des comportements qui rend son activité plus compliquée aujourd’hui : « Avant, dans l’événementiel, les problèmes provenaient souvent de l’excès d’alcool. Maintenant, on voit apparaître des armes léthales. J’ai d’ailleurs décidé d’équiper mes agents de gilets pare-balles au lieu de pare-coups ». Pour autant, la jeune cheffe d’entreprise ne cache pas son enthousiasme : « J’ai toujours travaillé dans la sécurité, je ne sais faire que ça. J’adore mon métier, c’est ma passion ». Et quand on l’interroge sur le fait d’être une femme dans un milieu masculin, Marion n’hésite pas une seconde : « Heureusement qu’il y a des femmes dans la sécurité ! Elles sont généralement plus calmes et apportent une autre vision du métier ».

MARION ZUCCOLOTTO : CV EXPRESS

2011 : Baccalauréat

2012-2014 : BTS assistante de direction en alternance

2014-2017 : Assistante de direction 2017 : Agrément de dirigeant d’entreprise de sécurité

23 février 2018 : Création de Protect Sécurité à la pépinière Eurêka de Samazan

2021 : Déménagement dans les locaux de Fourques-sur-Garonne

2024 : nouveau déménagement à venir