Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Georgelin : l’opération il faut sauver Lucien lancée

C’est une rumeur qui circulait depuis des mois en faisant frémir les décideurs politico-économiques locaux.

lucien georgelin

© D. R.

 

L’entreprise Lucien Georgelin, numéro 2 de la confiture en France, est en difficulté et c’est le patron en personne qui vient de tirer la sonnette d’alarme. C’est dans une interview sur les réseaux auprès du journaliste spécialisé de la grande distribution, Olivier Dauvers, que le patron lot-et-garonnais a dévoilé sa situation : « On est au bord du précipice, après 40 ans passés à construire patiemment. (…) Les années Covid nous ont pénalisé, l’inflation en 2022 et des investissements importants sur ces années-là : plus de 20 millions (un nouveau bâtiment de production NDLR), ce qui à l’échelle d’une entreprise de 70 millions est important. Sans compter qu’une partie de ces investissements (presque 5 millions) ont dû être autofinancés, faute d’être suivis ». L’entreprise aurait besoin de plusieurs millions d’euros de trésorerie d’ici fin juin pour poursuivre son activité. Val de Garonne Agglomération et la Région Nouvelle-Aquitaine travaillent sur ce dossier depuis des mois afin de trouver une solution, dans la mesure de ce que les collectivités peuvent faire. Depuis la publication de cette interview, le hashtag #ilfautsauverLucien fait florès sur les réseaux et les grandes enseignes de la distribution ont affiché leur soutien. Si l’entreprise de 350 salariés surmonte cette épreuve, Lucien Georgelin a promis de donner 10 % de son entreprise aux salariés.