Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Montpezat : la dame aux roses

Après une carrière dans la communication à Paris, Corinne Péronne mène un singulier projet agro-écologique d'envergure, Rosa-Rosae. Après deux années de recherche et développement, elle a lancé la marque de produits de beauté Phyltres, à base de roses de Damas. Rencontre.

Corinne Péronne ©Julien Mivielle - La Vie Economique

Au bout d’une longue allée bordée de cerisiers, Corinne Péronne nous attend à l’ombre d’un majestueux tilleul. C’est le début de la semaine et bientôt celui de la cueillette des roses, en mai. La dirigeante du projet Rosa-Rosae a des journées bien chargées et doit faire preuve de polyvalence dans la gestion de sa jeune entreprise. Entre l’administratif, le commercial, la communication, la gestion et l’entretien de sa roseraie, sa reconversion l’a transformée en véritable touche-à-tout. « Il n’est jamais trop tard », nous confie-t-elle avec un sourire.

De la com’ à l’agro-écologie

Fondatrice de l’agence Analogue en 1994, spécialisée en stratégie de marque auprès de grands groupes nationaux et internationaux, Corinne Péronne la revend à Wellcom en 2021. En même temps qu’elle transmet son entreprise, elle retourne sur les bancs de l’école et décroche un MBA en Executive Management à l’ESSEC. Son diplôme en poche, cette entrepreneure expérimentée souhaite s’engager dans un projet agro-écologique. Elle fait le choix de le mener dans le Lot-et-Garonne où est située sa ferme familiale. Elle décide alors de cultiver sa passion, à tous les sens du terme : la rose. « J’adore depuis toujours ces fleurs d’exception et j’ai découvert la précieuse rose de Damas. Nous avons ici un terroir exceptionnel où la vigne était cultivée et les roses s’y sont très bien adaptées ». Après quelques parcelles tests, ce sont 3 200 pieds qui sont plantés à flanc de coteau sur un demi-hectare.

Ce travail « cousu main » a été reconnu au Beauty World de Dubaï en 2022

Une double gamme

Les bienfaits de la rose de Damas sur la santé sont connus depuis l’Antiquité (voir encadré). C’est une plante médicinale, comestible et cosmétique, également utilisée dans la haute parfumerie. Avec l’avènement de la chimie et des arômes de synthèse, la rose de Damas a été quelque peu délaissée. Elle redevient tendance aujourd’hui grâce à des entrepreneurs comme Corinne Péronne qui veulent la cultiver sur le territoire français. « N’est pas rose de France qui veut. Les eaux florales françaises sont riches en molécules d’intérêt pour la cosmétique et la santé comparativement à d’autres hydrolats venus d’ailleurs. Celle produite à Montpezat est, à ce titre, d’une grande qualité. Ce n’est pas moi qui le dis. Ce sont les résultats d’une campagne triennale de prélèvements et d’analyses, menée par Agrotec et l’Iprem/CNRS ».

©Julien Mivielle - La Vie Economique

©Julien Mivielle – La Vie Economique

De la cosmétique sans agent toxique pour la santé humaine

Militant pour une cosmétique sans molécule de synthèse, sans agent toxique pour la santé humaine et l’environnement, elle lance en 2021 la marque Phyltres avec une spécificité originale : la gamme est double, entre des « shots de beauté » à boire sur 7 jours (gamme « in ») et des soins à appliquer sur le visage (gamme « out ») pour illuminer le teint, lisser et repulper la peau ou l’apaiser. Pour les recettes de ses cures de beauté à boire, Corinne Péronne a fait appel à des chefs étoilés ou valeur montante : Julien Amat, Tanguy Laviale et Toskikawa Omiya. Leur mise au point a été validée par Laurence Massip, docteur en pharmacie et micronutritionniste. Leur pré-industrialisation et leur production ont été confiées à Agrotec. Souhaitant maîtriser toute la chaîne de valeur, Corinne Péronne n’utilise que des ingrédients d’origine France et a souhaité éliminer tous les emballages en plastique au profit du verre allégé et du carton. Labellisés Cosmébio®, les soins visage ont été élaborés en partenariat avec deux laboratoires de cosmétique naturelle.

Ses produits de beauté naturels à la rose se développent les marchés haut de gamme de la haute gastronomie et de l’hôtellerie de luxe

L’excellence française

Il suffit d’échanger quelques minutes avec Corinne Péronne pour comprendre qu’elle veut mettre à l’honneur le savoir-faire français et qu’elle recherche systématiquement ce qui se fait de mieux pour Phyltres. C’est le laboratoire de produits naturels, Altho, situé à Monfort dans le Gers, qui réalise l’extraction des roses de Montpezat. Celles-ci sont ramassées à la main, tous les matins, une fois par an (en mai), sans mécanisation. Le désherbage est également manuel. Un travail « cousu main » et une excellence de savoir-faire, reconnus au Beauty World de Dubaï en 2022 et récompensés par le prix Innovation néo-Aquitain de la même année. C’est d’ailleurs sur les marchés haut de gamme, celui de la haute gastronomie et de l’hôtellerie de luxe, que ses eaux florales et ses produits de beauté naturels à la rose se développent. Dans l’un des établissements 5 étoiles qu’elle a prospectés, Corinne Péronne a rencontré Caty Cissoko, championne de France de massage. Réputée et reconnue dans le monde de la beauté pour avoir dirigé de nombreux spas, notamment dans des palaces parisiens, cette experte a conçu le soin signature de Phyltres : Luminescence Slift.

©Julien Mivielle - La Vie Economique

©Julien Mivielle – La Vie Economique

Premiers boutons de rose arrivés à maturité

Ce degré d’exigence est d’autant plus remarquable que Corinne rappelle qu’elle a créé son entreprise dans un contexte économique difficile : « J’ai démarré avec la crise sanitaire, nous avons connu un coup d’arrêt avec la guerre en Ukraine, la crise de l’énergie et maintenant, l’inflation. Il faut vraiment se battre tous les jours. J’y consacre toute mon énergie ». A peine la quittons-nous que nous l’apercevons, panier de cueillette à la main, ramassant les premiers boutons de rose arrivés à maturité. La saison de récolte devrait commencer d’ici quelques jours.

Calendrier événementiel de Phyltres

Le lancement de la gamme In & Out en retail a eu lieu récemment à l’hôtel spa Paris J’adore.

Une MasterClass sur la rose et sur Phyltres, organisée le 4 mai prochain à l’hôtel l’Hermitage à Monaco. Caty Cissoko fera, en direct live auprès des clients et invités de l’établissement, le rituel Luminescence Slift.

Une dîner « rose » au restaurant gastronomique « La Source » à Sainte-Livrade, le jeudi 16 mai avec un menu pensé autour de la rose de Damas.

La rose de Damas

La Rose de Damas, du latin rosa damascena, est parfois aussi appelée Reine des Roses. Elle est originaire de Syrie et porte le nom de sa capitale. La rose est une des plus anciennes fleurs connues de l’humanité et l’un de ses berceaux d’origine est la Perse, où la culture de la rose était devenue l’un de leurs emblèmes. C’est en 1254, à son retour des Croisades, que le chevalier Robert de Brie en ramena un échantillon en Europe. La Rose de Damas prit immédiatement de l’ampleur en France et fut rapidement associée à la fabrication d’onguents et de remèdes pour la peau. Ses qualités hydratantes, anti-âge, apaisantes et anti-inflammatoires lui permettent d’agir contre le vieillissement et les irritations de la peau. La Rose de Damas est souvent retrouvée en cosmétique, dû à son spectre d’actions assez large.