Couverture du journal du 02/12/2020 Consulter le journal

Grand Périgueux, un fonds de prêt territorial

Après les mesures mises en œuvre par la Région, l’agglomération périgourdine lance à son tour un programme d’urgence avec un plan de soutien aux petites entreprises.

La marque de fabrique, l’originalité de ce soutien économique local, est de proposer un fonds de prêts d’honneur à destination des entreprises de moins de 10 salariés, financé à la fois par l’agglomération et par les 43 communes du territoire, « au nom d’une certaine idée de la solidarité territoriale en cette période de crise exceptionnelle », précise Jacques Auzou, président du Grand Périgueux, qui ajoute : « Tout ceci aura un coût, mais nous devons être au rendez-vous de la reprise, et déjà préparer l’après ».

Le Grand Périgueux participera à hauteur de 2 euros par habitant au Fonds de prêts et de solidarités voulu par le Conseil régional et cofinancé par la Banque des territoires, ce qui représente une contribution de 220 000 euros pour soutenir les entreprises, prioritairement les TPE. De plus, l’agglomération va créer son propre Fonds de Prêt territorial pour répondre aux mêmes objectifs, avec les mêmes critères d’attribution que celui de la Région, mais strictement réservé aux entreprises locales : 300 000 euros seront mobilisés, auxquels les communes pourront apporter un complément à raison de 2 euros par habitant, afin de porter l’enveloppe à 500 000 euros. En complément du fonds régional, le Grand Périgueux proposera aux seules entreprises de son périmètre un Fonds de soutien d’urgence ayant vocation à agir sous forme de subventions, après instruction des services régionaux. 200 000 euros sont ici prévus.

À tous les étages de l’activité locale

Le soutien au commerce et à l’artisanat sera poursuivi dans le cadre de l’opération de revitalisation territoriale Cœur de Ville (Périgueux et Coulounieix-Chamiers), ainsi que de l’opération collective de modernisation et de revitalisation du Pays de l’Isle en Périgord. L’adhésion à l’Office de tourisme intercommunal sera gratuite en 2020 pour les hébergeurs et les restaurateurs. De plus, la fin de l’appel à projets dédié aux investissements touristiques publics et privés est reporté de six mois (repoussé à novembre). 

En matière de fiscalité, deux hausses prévues en 2020 sont différées : sur le Versement Mobilité, pour la modernisation du réseau ferroviaire (de 1,15 à 1,25%) et sur la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères, liée à la croissance de la fiscalité sur l’enfouissement (de 10,5% à 11%). 

Pour le secteur du bâtiment et des travaux publics, le Grand Périgueux prépare un plan exceptionnel de relance de 2 millions d’euros adapté au tissu local des TPE et PME : cette remise à niveau des équipements intercommunaux permettra de réaliser une cinquantaine d’opérations réparties entre les opérateurs du logement, de la voirie, des réseaux et canalisations. Enfin, le monde associatif peut compter sur la reconduction de subventions et contrats de partenariat aux niveaux de 2019 : à l’identique pour les associations sportives (saison 2019-2020, attribuée en 2020) et pour les événements culturels ayant eu lieu (au prorata des dépenses effectuées pour ceux annulés).

Le fonds de prêt territorial en pratique : Les dossiers d’attribution
du Fonds régional de prêt et de solidarité et du Fond de prêt territorial sont à constituer auprès des plateformes Initiative Nouvelle Aquitaine et Initiative Périgord. Les subventions du Fonds de soutien d’urgence,
d’action Cœur de Ville et de l’OCMR de la Vallée de l’Isle seront gérées directement par le Grand Périgueux et le Pays de la Vallée de l’Isle.
Plus sur www.grandperigueux.fr

Reprise du travail en sécurité : À l’heure du déconfinement et de la reprise progressive d’activités, le Service de Santé au Travail poursuit sa mobilisation pour que cette crise sanitaire fasse le moins de victimes possibles dans le monde de l’entreprise. La structure a mis en place une hotline 05 53 45 45 00 pour ses adhérents et proposé des tutos (télétravail, conseils d’exercices physiques, alimentation), créé une cellule d’écoute
dirigeants d’entreprises et salariés pour des entretiens psychologiques, sans oublier des flash Info et une page spéciale covid-19 actualisée
sur le site Internet. L’enjeu de la reprise est essentiel pour le Service de Santé au Travail. Pour accompagner la relance d’activité professionnelle, la
structure a conçu un document pour conseiller les chefs d’entreprise
lors de cette échéance : ce guide répertorie les points importants pour
protéger tous les intervenants, dans le respect des mesures sanitaires.
Le Service de Santé au Travail a par ailleurs mis en ligne sur son site
Internet des modules e-learning gratuits, pour se former aux risques
professionnels. La période de télétravail ou de chômage partiel
permet à ceux qui le souhaitaient de mettre à profit ce temps pour se
former : il suffit de se connecter sur www.sist24.org (espace employeur
et numéro d’adhérent) pour découvrir les 11 modules d’une quinzaine de minutes chacun, QCM pour obtenir une attestation de suivi de formation en
fonction du résultat obtenu.