Couverture du journal du 10/08/2022 Consulter le journal

Lot-et-Garonne – François de la Serre, archi en vogue

On n’arrête plus l’architecte agenais qui vient de faire son entrée dans la cour des grands en intégrant le top 100 des agences françaises.

Cabinet François de la Serre

© D. R.

En pénétrant dans les locaux du cabinet François de la Serre à Boé, on est saisi par l’ambiance studieuse du lieu où plusieurs dizaines de personnes travaillent, quasiment toutes derrière de grands écrans d’ordinateurs, responsable développement et associé de l’agence, nous accueille et fait pour nous le point sur l’évolution du cabinet agenais. La liste impressionnante des projets en cours (voir ci-contre) ferait presque oublier que le cabinet a été créé tout seul par François de la Serre en 2000.

UN STADE À 100 MILLIONS

« C’est vrai que nous avons beaucoup de dossiers en cours. Nous travaillons notamment sur le site de Perrier dans le Gard, repris par le groupe Nestlé, avec pour objectif de ramener l’image de Perrier sur ce lieu unique au monde de la source Perrier. Nous avons également les nouveaux locaux de Fonroche, l’incubateur et pépinière d’entreprises du technopôle et la rénovation du stade Armandie d’Agen mais aussi le stade de Brest. Celui-ci représente un format assez inédit en France car les investissements sont essentiellement privés et avoisinent les 100 millions d’euros pour une mise en service en 2026 », précise sobrement Sylvain Lamarche.

Cabinet François de la Serre

© D. R.

Le cabinet travaille aussi étroitement avec le groupe Gifi, notamment dans le domaine logistique avec une plateforme à venir dans le nord de la France sur une surface de 100 000 m2. Ce secteur se développe fortement du fait de la multiplication de la vente en ligne qui nécessite ensuite des plateformes d’envoi. De belles perspectives malgré un contexte économique incertain : « On reste prudents car les travaux ont pris 15 % à 20 % d’augmentation en un an et les entreprises sont inquiètes. Mais la croissance d’activités se maintient sur nos projets privés. Sur la partie des investissements publics, cela se calme un peu, les prises de décisions sont plus longues, cependant, on met beaucoup d’énergie à trouver des solutions pour réussir à sortir les dossiers », analyse Sylvain Lamarche.

LE CABINET FRANÇOIS DE LA SERRE EN CHIFFRES

  • Créé en 2000
  • Une cinquantaine de collaborateurs
  • 80e cabinet de France selon le dernier classement du magazine D’Architectures
  • 20 % à 30 % d’activité publique avec les collectivités contre 70 % à 80 % de projets privés

1 AGENCE EN AVIGNON ET À BREST

Durant les 10 premières années du cabinet, l’activité s’est concentrée essentiellement sur le Lot-et-Garonne avec une majorité de marchés publics et une minorité de projets privés. Cette proportion s’est aujourd’hui inversée car François de la Serre intervient à présent dans toute la France, surtout dans le domaine privé, et il continue de participer aux marchés publics lot-et-garonnais. Une agence a d’ailleurs été montée en Avignon avec 5 collaborateurs et une nouvelle structure va voir le jour en Bretagne en partenariat avec les frères Le Saint qui dirigent le Stade Brestois. Une expansion aux 4 coins de la France et un dynamisme qui incitent les dirigeants du cabinet à recruter régulièrement : « Nous avons acquis une certaine notoriété et nous avons réussi à être attractifs au-delà du Lot-et-Garonne mais cela reste compliqué », commente Sylvain Lamarche. Le cabinet François de la Serre dispose d’ailleurs d’une organisation originale avec un pool d’architectes sur la conception (qui comprend aussi le design d’intérieur) et la partie ingénierie avec des chefs de projets.

80E CABINET D’ARCHITECTURE DE FRANCE

Chaque année, le magazine spécialisé D’Architectures publie un classement des agences d’architecture françaises. Le palmarès ne se base pas sur un critère esthétique mais sur le chiffre d’affaires réalisé, donnant un indicateur objectif des tendances du marché. Et pour la première fois depuis sa création en 2000, le cabinet lot-et-garonnais de François de la Serre intègre le top 100, à la 80e place exactement.

PARTENARIAT AVEC JEAN NOUVEL

Après avoir réalisé la cave du château la Grâce Dieu à Saint-Émilion en partenariat avec Jean Nouvel, la collaboration avec l’architecte originaire de Fumel sera renouvelée pour l’incubateur et pépinière d’entreprises du Technopôle. Preuve s’il en était besoin que François de la Serre fait partie des grands. Le cabinet prévoit d’ailleurs de s’agrandir et de déménager dans des locaux en construction à Beauregard, à proximité de la Garonne. Le départ est prévu pour l’an prochain. De quoi préparer l’avenir pour Sylvain Lamarche qui conclut en prédisant : « La révolution numérique du bâtiment est déjà à l’œuvre. Nous pouvons d’ores et déjà avoir toutes les données et la modélisation d’un bâtiment en numérique (ou full BIM). Nous essayons de tirer vers le haut les entreprises locales avec cet enjeu numérique. C’est l’avenir de l’architecture pour les décennies à venir ».

LES GRANDS PROJETS EN COURS

– La rénovation du stade Armandie

– Le nouveau stade de Brest (100 millions d’euros)

– Le siège de Perrier dans le Gard

– Le siège de Fonroche sur le Technopôle

– La plateforme Saint-Fruit à Saint-Loubès

– L’incubateur et pépinière d’entreprises sur le Technopôle en partenariat avec Jean Nouvel