Couverture du journal du 01/12/2021 Consulter le journal

[ Lot-et-Garonne ] Projet Ripposte

L’Association Nationale des Producteurs de Noisettes (ANPN) à Cancon s’engage pour le projet RIPPOSTE « Recherche et Innovation pour la Production de Parasitoïde Oophages comme Solution vers la Transition Écologique ».

noisettes

©Pexels

L’Association Nationale des Producteurs de Noisettes (ANPN) à Cancon s’engage pour le projet RIPPOSTE « Recherche et Innovation pour la Production de Parasitoïde Oophages comme Solution vers la Transition Écologique ». L’ANPN est la structure de recherche et d’expérimentation de la filière noisette de France qui regroupe plus de 350 producteurs, cultivant plus de 6 000 ha de noisetiers et 560 ha de noyers, situés en majorité dans le grand Sud-Ouest. Face à l’augmentation des dégâts de punaises en vergers de noisetier, l’ANPN mène depuis 2019 un programme de recherche sur le biocontrôle des punaises en collaboration avec l’INRAE de Sophia-Antipolis et l’université de Turin.

Les premiers résultats de ce programme de recherche orientent les méthodes de lutte alternative vers l’utilisation d’insectes parasitoïdes. RIPPOSTE a ainsi pour objectif de mettre en place un élevage de punaises et de parasitoïdes au niveau de l’ANPN et de développer l’expertise associée à cette production au niveau local pour contribuer au développement de méthodes de biocontrôle. Le Conseil régional finance ce projet à hauteur de 632 525 euros. Les subventions attribuées à l’ANPN sont réparties comme suit : 329 595 euros d’aides pour le transfert de technologie (fonctionnement) et 302 970 euros pour le financement des équipements supports à la réalisation du projet RIPPOSTE.