Couverture du journal du 30/09/2020 Consulter le journal

NUMÉRIQUE : LE LOT-ET-GARONNE EN POINTE

Après une première phase de diagnostics et d’expérimentation, la stratégie départementale d’inclusion numérique se concrétise à travers la création du réseau déClic 47. L’ampleur de cette mobilisation fait du Lot-et-Garonne un territoire pionnier.

Déclic 47

Avec le déploiement du Très Haut Débit sur tout le territoire, le Département a très tôt investi dans les infrastructures pour  assurer, à l’horizon 2024, une égalité d’accès aux réseaux numériques, en agglomération comme en zone rurale. Mais, à l’heure où les services publics essentiels se dématérialisent, de nombreux Français peinent encore à se servir de leur ordinateur et à naviguer  sur Internet. La crise sanitaire a encore démontré toute la nécessité de maîtriser ces outils numériques du quotidien. Partant de ce  constat, le Département s’est engagé dès 2019 dans une démarche partenariale avec pour objectif de familiariser tous les publics aux nouvelles technologies. Après la Conférence des acteurs de l’inclusion organisée en février 2019, une première rencontre avec  les opérateurs de services essentiels en juin 2019 et une phase d’expérimentation sur le territoire pilote de l’Albret, une étape fondatrice est franchie avec le lancement du réseau DéClic47.

UNE DÉMARCHE PARTENARIALE AU SERVICE DE L’INCLUSION NUMÉRIQUE

La lutte contre l’exclusion numérique concerne à la fois les acteurs qui accompagnent les différents publics (collectivités, services  sociaux, associations…) et les opérateurs de service public qui dématérialisent leurs principales démarches en ligne. C’est pourquoi le Département a mobilisé l’ensemble de ses partenaires au travers d’un comité de pilotage et de différents comités techniques,  pour aboutir à une stratégie partagée aujourd’hui par 14 acteurs officiellement signataires de la convention aux côtés du  Département : CAF, MSA, CPAM de Lot-et-Garonne, Pôle Emploi, CARSAT Aquitaine, CNSA, Fondation Orange, La Poste,  SNCF, Mutualité Française de Lot-et-Garonne, Cap Emploi-ASDPSR 47, Mission locale Moyenne Garonne, Mission locale de l’Agenais, de l’Albret et du Confluent, Mission locale du Pays Villeneuvois. L’ampleur de cette mobilisation fait d’ores et déjà du  Lot-et-Garonne un territoire pionnier dans l’élaboration d’une stratégie territoriale d’inclusion numérique.

 

Un fonds départemental d’inclusion numérique sera abondé pour créer un effet de levier avec l’état et l’europe

POUR UN MEILLEUR ACCOMPAGNEMENT DES USAGERS ET DES AIDANTS NUMÉRIQUES

L’objectif de la convention est double : mieux accompagner les usagers dans leurs démarches administratives en ligne, apporter  des réponses aux attentes exprimées par les aidants numériques (travailleurs sociaux, secrétaires de mairie, Maison France Services, acteurs associatifs…) sur la mise en place de formations pour leur permettre un meilleur accompagnement des usagers.

Cette convention se concrétisera notamment par : l’organisation de sessions de formation co-construites dispensées par les opérateurs, sur leurs services dématérialisés, auprès des aidants numériques, la participation des opérateurs à la vie du réseau départemental, la désignation au sein de chaque structure d’un « référent inclusion numérique » et l’abondement d’un fonds départemental d’inclusion numérique pour créer un effet de levier pour la mobilisation de moyens financiers de l’État et de l’Union européenne.

FAVORISER LA STRUCTURATION D’UNE OFFRE LOCALE

Au-delà de ce partenariat entre « grands opérateurs », une importante action de terrain est menée pour favoriser la structuration  d’une l’offre locale d’inclusion numérique par : la mise à disposition pour les acteurs du réseau d’une « boîte à outils » afin d’accompagner, de former et/ou d’orienter les personnes en difficulté avec le numérique (cartographie et catalogue des acteurs d’inclusion numérique, charte de l’aidant numérique, questionnaire…) ; la mise en oeuvre d’un programme de sensibilisation et de formation à destination des médiathèques qui contribuent à la constitution d’un maillage territorial d’assistance et de médiation numérique ; l’expérimentation, depuis l’été 2020, du Pass Numérique (chèque d’une valeur faciale de 10 euros conçu sur le  modèle des titres-restaurants. Il donne la possibilité à des personnes éloignées du numérique d’accéder, dans des lieux  préalablement labellisés, à des services d’accompagnement numérique avec une prise en charge totale ou partielle). Cette action  est financée par l’État, le Département et ses partenaires cofinanceurs du fonds départemental d’inclusion numérique.