Couverture du journal du 23/09/2020 Consulter le journal

Optimum vise le monde

Leader européen du marché des portes de placard battantes ou coulissantes, Optimum, dont le siège est à Agen, ambitionne d’aller encore plus loin et d’être un acteur mondial de référence.

Coulissantes ou battantes, elles sont dans notre quotidien, de la chambre à la salle de bains, et pourtant, les portes de placard battantes ou coulissantes sont une exception culturelle française ! Quoi de plus normal que le leader européen de ce marché soit français… agenais, pour être exact ! Fort de près de 40 ans d’expérience, le groupe Optimum SAS, avec ses deux marques commerciales Optimum et Sifisa, s’impose comme un acteur de référence sur le marché des solutions d’aménagements et de placards en France comme à l’international. 

2 marques dédiées sur 2 réseaux complémentaires

Optimum, marque dédiée au grand public via la GSB, détient aujourd’hui 42 % de part de marché en France, ce qui en fait le leader de la porte de placard. Plus de 1,3 million de portes de placard sortent de l’usine d’Agen chaque année, soit une porte toutes les 30 secondes. 

La marque Sifisa quant à elle, s’adresse aux négociants en matériaux et spécialistes d’aménagement en proposant des solutions majoritairement sur mesure de fabrication 100 % française. L’offre proposée sur ces deux réseaux permet une réponse globale à tous les problèmes d’aménagement intérieur, de la porte de placard standard à la porte sur mesure, des portes intérieures battantes ou coulissantes, aux verrières standard sans oublier l’aménagement de dressing. Sur la base de cette expérience unique, Optimum SAS ambitionne de devenir LE créateur référent d’espaces de vie modulaires et innovants : une entreprise rentable, leader européen en volume, engagée dans une démarche de création de valeur grâce à ses innovations permanentes et à son excellente réactivité.

L’innovation comme principal moteur de stratégie… ou « Comment sortir du placard ? »

Si le groupe agenais est leader du marché de la porte de placard en GSB, avec la marque Optimum, Sifisa reste encore un outsider sur le segment du négoce avec une belle marge progression. Depuis 2018, le groupe s’est donc lancé dans une double stratégie de diversification : renforcer son activité sur les réseaux professionnels/négoces et export. « Nous sommes leaders sur les portes de placard vendues en GSB ou nous représentons plus de 60 % du marché grâce à un outil de production très efficient et toujours à la pointe de la technologie. Avec 14 % de part de marché sur le réseau professionnel, nous avons une réelle marge de progression. Pour nous développer sur ces 2 réseaux, nous continuons à investir et renforcer l’efficacité de notre business historique ! » précise Jean-Luc Guéry, PDG du groupe. En 2020, l’entreprise se modernise encore avec une scie numérique et un robot qui permettront d’améliorer la qualité de travail des opérateurs et gagner en flexibilité (soit plus de 1 million d’euros d’investissement). Optimum propose aussi désormais une offre produits plus large et pas limitée à la seule façade de placard et développe une gamme complète de portes intérieures (portes en applique et portes battantes) ainsi que de verrières à destination des deux réseaux. Avec des investissements de 1 à 1,5 million d’euros par an en R&D, le groupe mise sur une stratégie visant à rééquilibrer ses forces en s’inscrivant dans une démarche de développement de produits innovants, comme Rénove Porte (primé au concours de l’innovation Inova 2019, salon menuiserie Leroy-merlin 2019) ou Sundoor, (primé au concours de l’innovation Inova 2019 et lors du salon du groupement Sylvalliance 2020). « Cette stratégie de diversification et d’innovation donne des premiers résultats très encourageants : l’année passée, plus de la moitié de notre croissance était portée par l’ensemble de ces innovations et elles devraient représenter 10 % du CA du groupe en 2020. Nous récoltons les fruits de la mise en place de notre pôle R&D », poursuit le PDG. 

Le groupe va continuer à développer son offre en menuiserie de portes intérieures et verrières avec une forte progression prévue sur ces familles, passant de 2 millions à 10 millions d’euros d’ici 2021. Il prévoit une progression du chiffre d’affaires de 6 %, lui permettant d’atteindre 56 millions d’euros d’ici 3 ans. « Optimum ne dissimule pas ses ambitions. Nous souhaitons que les exportations représentent, d’ici trois ans, 20 % du chiffre d’affaires annuel. Actuellement nos ventes à l’export pèsent 6 millions d’euros soit 12 % du montant global de notre chiffre d’affaires annuel de 53 millions d’euros. Mais elles progressent rapidement car il y a 3 ans elles ne représentaient que 4 % », explique Jean-Luc Guéry. Historiquement, Optimum SAS était surtout déployée sur les marchés du sud de l’Europe, en Espagne et au Portugal. L’utilisation de la porte de placard étant peu développée sur les marchés du nord de l’Europe, le groupe a lancé plusieurs prospections sur les marchés scandinaves pour saisir cette opportunité. Et comme gouverner c’est prévoir, elle anticipe les prochains déploiements, en regardant du côté de la Russie et de la Pologne, qui se distinguent par un fort dynamisme en matière de construction. Cet ambitieux plan de développement à l’international ne saurait être complet sans un rééquilibrage des deux pôles que sont Optimum pour l’aspect particuliers (GSB/MSB) et Sifisa pour la partie négoce/professionnels.