Couverture du journal du 02/12/2020 Consulter le journal

Pelican fait décoller le terroir

Installé sur le site de l’aéroport de Bergerac-Roumanière, qui multiplie les destinations vers l’Europe, Pelican air services permet aux particuliers de rapporter dans leur pays des produits du terroir, sans limite.

Familier de la plateforme aéroportuaire pour se consacrer aussi à une activité de communication avec Airport diffusion, Jean-Michel Ducros s’est appuyé sur une observation pour créer un nouveau service. « Alors que les opérateurs locaux font de gros efforts pour susciter et pérenniser un flux touristique, j’ai pensé qu’on pouvait aller plus loin pour assurer des retombées économiques tout en répondant à un regret chez les touristes particuliers. En effet, ceux-ci sont limités dans leurs achats alimentaires lorsqu’ils voyagent par avion et sont frustrés de ne pas pouvoir rapporter chez eux les vins ou le foie gras dégustés… » Avec Jérémy Casteleyn, il a imaginé un service inédit pour permettre aux amateurs, et parmi eux pas mal de Britanniques installés en Périgord, de bénéficier d’une livraison à domicile grâce à une logistique mise au point avec des commerces partenaires et même juste avant de prendre l’avion grâce à la boutique Pelican installée à l’aéroport. Pelican ? « C’est un oiseau qui voyage loin et longtemps », sourit Jean-Michel Ducros, qui résume son objectif par « Easily bring back wine and food ! » que peuvent lire depuis cet été les passagers à l’arrivée dans l’aérogare, et sur les sacs et prospectus distribués. 

L’application (français, anglais, espagnol) conçue par Pelican Air Services a digéré tous les critères nécessaires pour envoyer de la marchandise alimentaire dans tous les pays ou presque : réglementation, droits et formalités de douane, livraison, assurance sont paramétrés pour proposer une formule tout compris à tous les intervenants de la chaîne. Le particulier étranger finalise son achat lors de la dégustation, il peut enchaîner et cumuler ses choix sans se soucier de rien jusqu’à la livraison, qu’il recevra le jour choisi et à l’adresse voulue. Le producteur ou le commerçant n’a plus à s’occuper des règles en vigueur dans chaque pays, il peut traiter avec le particulier en BtoB. Enfin, l’aéroport bénéficie d’un flux marchandises et d’un service supplémentaire à ses passagers. 

Toujours plus loin

« Nous avons voulu simplifier la vie des touristes et offrir une nouvelle opportunité aux commerçants et producteurs. Nous gérons en intégralité une foule de paramètres, très différents selon les pays et les achats réalisés, en n’oubliant jamais le critère temps. Nous livrons ainsi à J+2 à New York. » Le coût de prise en charge s’ajoute à celui de l’achat, mais c’est le prix de l’authenticité. Le service de Pelican est de l’ordre de 60 euros pour l’Europe entière, taxe et assurance incluses, avec tarifs dégressifs. Une trentaine de vignerons bergeracois ont déjà saisi l’opportunité de passer par le vol du Pelican pour satisfaire les étrangers qui suivent la route des vins. Château Thénac a même organisé en partenariat des dégustations au terminal départ de l’aéroport. Il est possible d’acheminer jusqu’à 120 bouteilles en individuel. « Nous travaillons avec le domaine de Barbe pour le foie gras, mais nous pouvons prendre en charge toutes sortes de choses : nous avons ainsi expédié des éléments d’équitation vers l’Arkansas. » 

Les deux cofondateurs se sont lancés avec leurs fonds propres et une aide de la Région au chapitre tourisme et innovation.  Des cavistes bordelais ont déjà fait appel à la société pour des envois aux États-Unis, au Japon, en Chine. Le Périgord, dont les produits gourmands sont recherchés pour les fêtes de fin d’année, assure toujours l’essentiel du flux avec des livraisons récentes de cartons en Norvège, Lettonie, Hong Kong, Mexique, Australie… Mention spéciale au mail de clients heureux de boire du Saussignac en Tasmanie .