Couverture du journal du 16/09/2020 Consulter le journal

Plan de soutien départemental

Le conseil Départemental de la Dordogne a mis en place un plan de sauvegarde et de relance de l'activité économique
et de l'emploi : plus de 150 millions d'euros d'engagement sont mobilisés à court terme.

Le plan de continuité de service public a été activé dès le début du confinement afin de maintenir les missions socle, essentiellement dans le domaine social. Avec le déconfinement, une nouvelle phase s’ouvre sur le terrain de l’économie pour soutenir le tissu de TPE et PME, dont les capacités financières sont durablement affaiblies. Un plan de sauvegarde est mis en œuvre pour les mois qui viennent, sur plusieurs fronts. 

160 chantiers seront lancés dans le BTP, sur des budgets allant de quelques milliers d’euros à 40 000 euros HT pour permettre aux entreprises de toutes tailles de répondre aux consultations simplifiées, dans le respect du code des marchés publics. 150 millions d’euros seront ainsi injectés dans l’économie locale.

57,6 millions d’euros sont destinés aux routes et bâtiments départementaux, avec des programmes d’investissements directs accrus, dont 15 millions d’euros concernant la reprise de chantiers interrompus par la crise sanitaire avec de grosses réparations dans les collèges et un programme d’entretien routier portant sur 11 millions d’euros. Le projet majeur de Maison départementale de l’Habitat a par ailleurs été approuvé, pour 14,5 millions d’euros. Des chantiers ont été actés pour le numérique au moins jusqu’en 2025, dont 40 millions d’euros cette année et 50 millions d’euros de crédits pour les commandes de 2021 : ce chapitre essentiel des projets départementaux pour le désenclavement digital offre des perspectives de travaux sur plusieurs années pour les entreprises. 

Le logement social va bénéficier d’un soutien de poids avec une dotation exceptionnelle de 34 millions d’euros à Périgord Habitat pour lancer des chantiers de construction et d’entretien. Un plan d’urgence de 500 000 euros va induire plus de 1 million d’euros de travaux supplémentaires au plan de charge annuel en cours. 

Dispositif d’avance remboursable innovant

L’aide aux communes, d’un montant global de 15 millions d’euros, va bénéficier de paiements accélérés avec 2,8 millions supplémentaires cette année et la poursuite de contractualisation pour de nouvelles opérations d’investissement de nature à générer des chantiers. 

3 millions d’euros permettront de nouvelles opérations d’amélioration de l’habitat privé : 1 million d’euros débloqués généreront 3 millions d’euros de chantiers. Des aides accompagneront les mises aux normes et ravalements. Enfin, le Département crée un dispositif d’avances remboursables qui atteint 1,5 million d’euros lorsqu’on y ajoute les contributions des intercommunalités et d’Initiative Périgord, pour doter un fonds de soutien à la trésorerie des entreprises, en lien avec le réseau consulaire. « Ce dispositif inédit mêle avance remboursable et prêt d’honneur, souligne Germinal Peiro, président du Conseil départemental. Il apportera une aide en trésorerie avec un différé de remboursement de deux ans et une aide au renforcement des fonds propres. Ce dispositif correspond aux besoins des TPE non couverts par ceux de l’État et de la Région.» De plus, 3 millions d’euros seront distribués sur d’autres secteurs sensibles, dont le tourisme, mais surtout  2 millions pour l’agriculture afin de développer les circuits courts autour de la plateforme Drive Périgord  qui relocalise le e-commerce ;  et 280 000 euros pour la filière forêt-bois.

Périgord Valley entre dans le réseau French Tech
Le réseau entrepreneurial périgourdin Périgord Valley vient d’entrer dans la communauté French Tech, écosystème international qui a aussi accueilli début mai la Guadeloupe, la Guyane, la Nouvelle-Calédonie et le Pays basque. Le secrétaire d’État au numérique précise que La French Tech compte désormais 13 capitales et 53 communautés en France ainsi que 56 communautés internationales, implantées dans plus de 100 villes sur la planète. « Plus que jamais, l’importance d’avoir un réseau puissant de communautés à travers le monde est démontrée », est-il rappelé à l’heure de la crise majeure que traverse l’économie. Le Département de la Dordogne et le Grand Périgueux ont porté cette candidature conjointement en s’appuyant sur les entrepreneurs, les investisseurs, les associations et structures d’aide à la création, notamment la pépinière d’entreprises Cap@cités. « Nous pouvons être fiers de la dynamique d’innovation présente sur notre territoire et de sa reconnaissance à l’échelle du réseau national de la French Tech », insistent Germinal Peiro et Jacques Auzou au nom du collectif de pilotage. « Nous sommes convaincus que cette labellisation sera un formidable appui pour promouvoir nos acteurs du numérique et un vecteur de communication pour nos entreprises. Elle permettra de mobiliser des dispositifs de financement supplémentaires auprès de la Banque Publique d’Investissement pour les entreprises qui innovent. » La communauté French Tech Périgord Valley sera animée par un conseil de 13 membres issus des entreprises, des chambres consulaires, du Grand Périgueux, de Périgord Numérique, du Conseil départemental, des membres de la gouvernance public-privé du futur pôle numérique Digital Valley.