Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Pyrénées-Atlantiques : les aoûtiens attendus

L’Agence départementale de tourisme 64 Béarn-Pays basque a livré une note de conjoncture sur la saison d’été dans les Pyrénées-Atlantiques. Après un mois de juin en baisse, l’activité de juillet semble stable. Le mois d’août s’annonce fructueux pour le Pays basque qui génère plus des deux tiers des retombées économiques touristiques du département.

Pyrénées-Atlantiques, Saint-Jean-de-Luz, tourisme

Saint-Jean-de-Luz © V.Biard

En juin, le Béarn a enregistré une baisse de fréquentation de 11 % par rapport à 2022 et les hébergements ont vu leur taux d’occupation baisser de 2 à 7 points en moyenne. En Pays basque et toujours en juin dernier, les professionnels de l’hébergement ont connu une bonne activité notamment en hôtellerie (+ 3 points) et en hôtellerie de plein air (+ 6 points). Si les communes du littoral, à l’exception d’Hendaye, ont vu leur fréquentation diminuer, les villages de l’intérieur du Pays basque ont enregistré des hausses de fréquentation de plus de 10 % selon la note de conjoncture publiée le 17 juillet dernier par l’Agence départementale de tourisme 64 Béarn-Pays basque.

La dynamique du Pays basque intérieur

Pour le mois de juillet, le Pays basque intérieur affichait une belle avance des réservations par rapport à l’été 2022 mais restait néanmoins en dessous de 2021, sa saison de référence. Ces chiffres confirment la bonne dynamique observée dans la province basque de Soule depuis le début de l’année. En Béarn, le passage du Tour de France en début de mois a doublé le nombre de visiteurs dans les territoires traversés. En Haut-Béarn, en plus des locaux et visiteurs français, les Espagnols y étaient très présents.

Une baisse des dépenses devrait se faire sentir, prévient l’Agence de tourisme 64 Béarn-Pays basque

Stabilité en Haut-Béarn et en Vallée d’Ossau

Globalement pour la saison 2023, les niveaux de réservations en Béarn sont en retard et notamment dans les territoires de Béarn des gaves, Cœur de Béarn, Coteaux Béarn Madiran et Pays de Nay. Si Pau affiche aussi un léger retard, le niveau de réservation est stable en Haut-Béarn et en Vallée d’Ossau. En Pays basque, la saison d’été s’annonce prometteuse avec des réservations en légère hausse (+ 3 points) par rapport à l’été 2022, période de référence. Selon l’Agence départementale de tourisme 64 Béarn-Pays basque, le mois d’août devrait attirer davantage de visiteurs et avec notamment la semaine du 20 août déjà très réservée.

Les Hollandais nombreux au Pays basque

Pour le Pays basque, l’Agence départementale de tourisme 64 Béarn-Pays basque note une hausse des réservations de vacanciers en provenance du nord-ouest de la France. Chez les étrangers, les Hollandais devraient probablement battre leur record de fréquentation de 2022 alors que les Britanniques se font toujours désirer. En Béarn, la clientèle d’Ile-de-France serait responsable de la baisse des réservations tandis que les Espagnols devraient être aussi nombreux qu’en 2022 notamment à Pau et dans les vallées.

Tarifs en hausse et baisse des budgets

Dans le contexte actuel d’inflation, les estimations des budgets vacances des touristes n’ont cessé de décroître et une baisse des dépenses devrait se faire sentir prévient l’Agence départementale de tourisme 64 Béarn-Pays basque dans sa note de conjoncture. La légère hausse des tarifs de l’hébergement au Pays basque profiterait aux emplacements pour tente dans les campings. En Béarn, les campings ont légèrement augmenté leurs tarifs 2023 mais les meublés affichent une forte hausse de près de 10 % et même de 20 % certaines semaines du mois d’août. L’Agence départementale de tourisme 64 Béarn-Pays basque redoute les excursions à la journée en Béarn soient limitées si la baisse du budget vacances se confirme.

 

2,9 milliards de retombées économiques

En 2022, les retombées économiques du tourisme sur l’économie du Béarn et du Pays basque avaient été estimées à plus de 2,9 milliards d’euros, en hausse de 200 millions d’euros par rapport à 2019. Avec 2,2 milliards d’euros le Pays basque a généré environ 70% du chiffre d’affaires du tourisme des Pyrénées-Atlantiques.