Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Robotique agricole : Toulouse, capitale mondiale

La 8e édition du Forum international de la robotique agricole (FIRA) réunira aux portes de Toulouse du 6 au 8 février plusieurs dizaines de constructeurs de robots agricoles. L’événement, créé en 2016 à l’initiative de Naïo Technologies, est devenu une référence dans le monde agricole.

robotique agricole

© SPKTR

Créé en 2016 à l’initiative de Naïo Technologies, le Forum international de la robotique agricole (FIRA) tiendra sa huitième édition du 6 au 8 février à l’Agrobiopôle d’Auzeville-Tolosane (31). Plusieurs dizaines de constructeurs de robots agricoles venus du monde entier présenteront leurs dernières innovations, notamment Yanmar, Agrointelli, Bluewhite, Sitia, Continental, Afara ou encore Stout. Une zone de démonstration de deux hectares permettra aux visiteurs (agriculteurs, chambres d’agriculture, distributeurs, concessionnaire, investisseurs…) de voir les robots en fonctionnement.

Premières Assises internationales de l’autonomie agricole

Parmi les nouveautés de cette édition, les 1res Assises internationales de l’autonomie agricole : un temps d’échange et de réflexion pour comprendre les enjeux de l’autonomie en robotique agricole, alors que Naïo Technologies vient d’obtenir la norme CE permettant aux agriculteurs de laisser travailler leur robot sans surveillance au champ (voir article précédent). Trois prix seront par ailleurs décernés à l’occasion des World FIRA Awards 2024, le 8 février, à travers 3 catégories : le « Ag Robot of the year », la « best start-up » et le « Best world Fira Robot ».

Une solution d’avenir

Porté par l’association GOFAR présidée par Aymeric Barthes, cofondateur de Naïo Technologies, le FIRA a réuni 2 000 visiteurs en 2023, quand il comptait quelques dizaines de participants lors de sa première édition. « Nous avons lancé le premier FIRA en 2016 dans le but de faire connaître la robotique agricole et de réunir les acteurs de la filière, qui émergeaient à ce moment-là, afin de nous entraider et de montrer tous ensemble que les robots agricoles pouvaient constituer une solution d’avenir », se souvient Gaëtan Séverac, également cofondateur de Naïo Technologies. Un pari gagnant : aujourd’hui, plus de 600 robots dédiés aux cultures végétales sont en circulation en France (contre 100 en 2018), répartis en 25 modèles, et le marché mondial des robots agricoles devrait atteindre les 40 milliards d’euros en 2028.