Couverture du journal du 08/12/2021 Consulter le journal

[ Lot-et-Garonne ] Saur investit sur l’Agglo d’Agen

Saur a posé le 28 septembre dernier la première pierre de son nouveau siège régional sur la Technopole Agen Garonne (TAG), des nouveaux bureaux d’Eau de Garonne et de la nouvelle usine de production d’eau potable de Sérignac. Les explications avec Pierre Castéran, directeur général adjoint France Ouest de Saur.

Saur

© D. R.

LA VIE ECONOMIQUE : Pouvez-vous nous présenter Saur ?

Pierre Castéran : « Acteur exclusif de l’eau et de ses services essentiels, Saur œuvre pour la protection de l’environnement au cœur des territoires qu’il dessert, au service des collectivités et des industriels. Depuis toujours, Saur agit pour offrir la même qualité de service aux petites communes comme aux grandes métropoles, guidé par sa mission : défendre l’eau. Le groupe est présent également à l’international. En 2020, il a réalisé un chiffre d’affaires net de 1,5 milliard d’euros, avec 9 200 collectivités sous contrat, 12 000 collaborateurs et 15 millions d’habitants desservis dans le monde. »

LVE : Depuis 2019, Saur est le délégataire pour la distribution d’eau potable sur l’agglomération d’Agen. Comment est-il « arrivé » sur ce territoire ?

P.C. : « Saur a remporté en 2019 ce contrat face à la concurrence qui était présente sur ce territoire depuis 1946, une véritable fierté pour le groupe ! Le contrat porte sur l’eau et l’assainissement des 31 communes de l’agglomération avec la création de la société dédiée Eau de Garonne, et concerne 51 000 abonnés en eau potable et 35 000 abonnés pour l’assainissement. C’est une conquête importante qui nous permet d’assoir notre position dans le département de Lot-et-Garonne et de réaffirmer notre attachement à servir tous les territoires métropolitains et ruraux. Le Lot-et-Garonne est un département qui incarne pleinement l’approche que Saur défend pour ses usagers, autour des notions de proximité et d’agilité qui rendent fiers les salariés et répondent aux attentes du territoire. Depuis plus de deux ans, l’action quotidienne des équipes de Saur sur le terrain illustre la qualité de service que nous revendiquons. La bonne gestion de ces dernières années, reconnue par les acteurs locaux et les usagers constitue pour nous une véritable satisfaction. »

Pierre Castéran, directeur général adjoint France Ouest de Saur

Pierre Castéran, directeur général adjoint France Ouest de Saur ©D. R.

LVE : Pourquoi Saur a-t-il fait le choix de construire son nouveau siège régional à Agen ?

P.C. : « Partout en France, nous nous engageons à faire vivre le tissu socio-économique local. Cela fait partie de notre ADN et du respect que nous devons au territoire et à ses habitants. Nous allons densifier notre présence sur l’agglomération via la création de nombreux emplois, ce qui représente autant de collaborateurs qui vont être des acteurs de l’activité locale. Le nouveau siège régional sur la Technopole Agen Garonne (TAG) sera opérationnel à l’automne 2022. Choisir une agglomération comme celle d’Agen est un choix majeur qui nous permet de nous rapprocher de nos clients. S’implanter à Agen, c’est faire le choix d’un territoire au cœur de toutes nos activités dans le Sud-Ouest. Ce nouveau siège répond aux ambitions de haute qualité environnementale. En effet, le site présente de nombreuses innovations : végétalisation des espaces, ombrières photovoltaïques, récupération et transfert de l’énergie etc. »

LVE : Plus concrètement, quels sont les montants des investissements et plus précisément qu’apportera la nouvelle usine de Sérignac ? À quels enjeux devra-t-elle répondre ?

P.C. : « Dans cette usine de distribution et de traite- ment de l’eau, Saur met en œuvre des procédés innovants qui permettent le traitement des micropolluants et la gestion dynamique des ressources. Le site dis- pose d’un débit horaire de 250 m3. Elle représente un investissement de 7,2 millions d’euros, cofinancés par Eau de Garonne, l’Agglomération d’Agen et l’Agence de l’eau Adour-Garonne. Ce projet répond aux objectifs du groupe en matière de protection et de sauvegarde de l’eau en qualité et en quantité. »

Le Lot-et-Garonne incarne pleinement l’approche que Saur défend autour des notions de proximité et d’agilité.

LVE : Vous voyez grand. Vous dites qu’Agen sera « votre ville phare en matière de R&D ». Qu’induit cette volonté ?

P.C. : « Nous souhaitons nous implanter de manière durable à Agen, c’est pour cela que nous allons y installer aussi la direction de notre activité Eaux industrielles pour la zone Sud Europe. Nous assumons la logique d’une réflexion orientée en priorité à l’attention des agglomérations au cœur des territoires, telle que celle d’Agen. Cette implantation au cœur des territoires ne doit pas concerner uniquement les métropoles. Saur ambitionne de pouvoir accompagner l’agglomération d’Agen dans la mise en place d’une politique communautaire de l’eau cohérente et harmonieuse à l’échelle des 31 communes concernées, via une logique de co-construction qui s’est traduite notamment par la création de la société dédiée Eau de Garonne.