Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Une highline record à Piau-Engaly

En installant la plus longue highline des Pyrénées, Piau-Engaly et l’association Slackline Pays-Basque créent l’événement. Un spectacle grandiose où les équilibristes traverseront le domaine skiable.

Piau-Engaly

Installation vue depuis le village de Sare, veillé par le massif de La Rhune © Slackline Pays Basque.

Dans les Pyrénées, avec 1 100 m, le record de la plus longue highline est détenu par la Catalogne. Piau-Engaly est bien décidé à faire mieux et s’est fixé le défi de le dépasser de 50 mètres… Une distance qui paraît anecdotique mais qui, à 2 200 mètres d’altitude et à 200 mètres du sol, est très loin de l’être ! Le spectacle est juste fou, il faut imaginer que sur slackline, une sangle molle qui mesure à peine 2,5 cm de large, un équilibriste marchera, sans accessoire. Si elles sont communément installées entre deux arbres, le tracé envisagé par la station courra d’une extrémité à l’autre du domaine skiable. Elle reliera un poteau du TSF du Campbielh à la crête rocheuse opposée et pour cette installation hors normes, huit à dix personnes seront mobilisées durant cinq à huit heures de travail. Un véritable exploit dont la mise en place sera assurée par l’association Slackline Pays-Basque, les spécialistes de traversées urbaines ou sur des ouvrages techniques qui repoussent toujours plus loin les limites.

Une performance dans des conditions extrêmes

Suivant les conditions météo, l’installation illuminera Piau-Engaly jusqu’au 5 mars ou du 6 au 12 mars car « il faut prendre en compte le froid, le vent, le brouillard » comme l’explique Alejandro Antolinez, un des slackeurs. Sans faux semblants, il ajoute que : « La performance sera rendue plus difficile par l’environnement inhabituel et les conditions extrêmes ». Du vrai grand spectacle pour les touristes et les vacanciers qui profiteront de ces déambulations grandioses dans le ciel de la station, au-dessus des montagnes et de leurs têtes, avec en fond les paysages majestueux du site… Un événement qui « s’inscrit pleinement dans le projet de Nature Piau qui vise, entre autres, à diversifier les activités sur la destination, la dynamiser dans une dimension slow », selon Emilie Mothes, directrice adjointe de la SEML Piau-Aragnouet. En plébiscitant des loisirs hors ski d’une telle qualité, la station met la barre très haut… pour le plus grand bonheur des amateurs de sensations fortes.