Couverture du journal du 02/12/2020 Consulter le journal

Aéroport de Bordeaux : chantier d’agrandissement

Des travaux d’envergure ont démarré sur la plate-forme aéroportuaire : ils portent principalement sur l’agrandissement du terminal low cost Billi.

Dans le cadre de son plan d’investissements à l’horizon 2023, la Société Aéroport de Bordeaux-Mérignac, gestionnaire de la plateforme aéroportuaire, lance les grands travaux qui structureront son évolution », comme cela a été annoncé le 28 mars. Depuis plus de 10 ans et le phénomène est connu, l’aéroport de Bordeaux-Mérignac a connu une croissance forte et continue, liée aussi à l’ouverture de nombreuses lignes opérées par les compagnies low cost. Selon le directeur Pascal Personne, initiateur de son développement aux côtés du directeur commercial Jean-Luc Poiroux, de 6,8 millions en 2018, le nombre de voyageurs accueillis annuellement à l’aéroport de Mérignac devrait atteindre 10 millions en 2023. Certes, le projet d’agrandissement avait déjà été annoncé depuis plus de 2 ans pour absorber cette croissance régulière. Mais c’est semble-t-il plus particulièrement l’annonce en février dernier de l’ouverture par Ryanair de 23 nouvelles lignes en octobre 2019 qui accélère le mouvement. Dans le cadre du projet qui s’achèvera en 2021, avec l’ouverture d’un terminal low cost entièrement redimensionné, « Billi » fait l’objet dès ce printemps 2019 d’un chantier intermédiaire d’extension et d’automatisation de toute la chaîne de dépose, d’enregistrement, d’acheminement et de contrôle des bagages de soute. Le programme d’investissement aéroportuaire (2018-2023) s’élève à 140 millions d’euros. Il comporte la construction de plusieurs grandes infrastructures, dont 2 dédiées à l’accueil des passagers : la nouvelle jetée internationale « Satellite 3 » dans le hall A, puis un grand terminal de jonction des halls A et B qui parachèvera le plan en 2023.

NOUVELLE JETÉE INTERNATIONALE « SATELLITE 3 »

La construction de la nouvelle jetée internationale « Satellite 3 » est lancée dès ce mois-ci avec un objectif de livraison pour l’été 2020. Réalisé dans l’objectif général d’augmentation de capacité et de fluidification des flux internationaux au sein du hall A, « ce nouveau bâtiment doit permettre l’acheminement simultané des voyageurs au départ de ses 4 salles d’embarquement et celui des passagers débarquant vers les aubettes de contrôle, avec une capacité annuelle de 2,5 à 3 millions de personnes », selon la direction de l’aéroport. Préambule à sa construction, un chantier d’agrandissement et de modernisation de la zone de contrôle d’accès au départ du hall A se déroule actuellement. Il offrira une capacité de traitement de 40 % supérieure à celle d’aujourd’hui, dès l’été prochain. À cette même période, des travaux de rénovation et d’extension des chaussées aéronautiques qui font face à la future jetée seront entrepris, pour créer 2 postes de stationnement d’avions supplémentaires. Cela portera à 5 le nombre d’escales traitées simultanément sur cette zone, et un total de 35 postes avions dès 2021.