Couverture du journal du 22/09/2021 Consulter le journal

Aide à la personne : Secteur en tension

La Maison de l'emploi du Grand Périgueux, en partenariat avec les acteurs de l'emploi et de la formation, s’engage dans la promotion des métiers de services à domicile et de l'aide à la personne, secteur offrant des opportunités de postes.

aide à la personne

© Shutterstock

Jean-Louis Amelin, président de la Maison de l’emploi et de la Mission locale, rappelle le contexte à l’échelle du département de la Dordogne : 52 structures de type centre d’action sociale communaux ou intercommunaux sont actuellement à l’œuvre, dont 35 autorisés et habilités à l’aide sociale et 17 autorisés par la loi ASV (adaptation de la société au vieillissement). Parmi ces structures, 19 sont des services d’aides à domicile publics, 23 associatifs et 10 privés.

Des emplois de proximité

Sur un territoire où les plus de 60 ans représentent plus d’un tiers de la population, où le maintien à domicile est souvent privilégié, c’est un secteur qui recrute. En Dordogne, 115 offres d’emploi étaient proposées ce printemps par Pôle Emploi dans ce secteur d’activité. Sur la zone d’emploi Périgueux nord-est Dordogne, les projets de recrutement à terme portent sur 420 aides à domiciles et les aides ménagères, 110 employés de maison et personnels de ménage, 70 employés de services divers… Soit un total de 600 projets d’embauche, pas moins. 40 structures sont présentes sur les 43 communes de la Communauté d’agglomération du Grand Périgueux, ce qui représente environ 300 emplois. 150 postes sont encore à pourvoir sur l’ensemble de la Dordogne. Le secteur est en tension du fait de l’intensité d’embauches, l’inadéquation géographique et la non-durabilité de l’emploi.

Des métiers à mieux connaître

Trois grandes familles de métiers sont concernés, qui ouvrent des horizons souvent méconnus : ceux pour la famille et les personnes fragiles (aide médico-psychologique, auxiliaire de vie sociale, garde d’enfants à domicile, opérateur de téléassistance, technicien de l’intervention sociale et familiale) ; ceux de la vie quotidienne (agent d’entretien de petits travaux et de jardin, agent de surveillance du domicile, assistant administratif à domicile, assistant informatique et internet à domicile, cuisinier à domicile, employé familial, employé de ménage à domicile, enseignant à domicile) ; ceux de direction et d’encadrement (directeur de structure, responsable de secteur, assistant au responsable de secteur)

De nombreuses formations sont disponibles auprès de multiples organismes, Afpa, Infrep, Greta, Mfr ou lycées professionnels : CAP Assistant technique en milieux familial et collectif, CAP Petite enfance, CAP Assistant de vie aux familles, BEP Carrières Sanitaires et Sociales, mention complémentaire Aide à domicile, Diplôme d’État Auxiliaire de vie sociale, Bac Pro de proximité et vie locale, Bac Pro accompagnement, soins et service à la personne (ouverture en 2014), Diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (DEAES) de niveau CAP, DEAES spécialité « accompagnement de la vie à domicile » (également éligible à la VAE et finançable par le CPF), Titre professionnel (TP) assistant de vie aux familles, Titre Professionnel Assistant(e) de vie dépendance. D’autres solutions sont possibles via des dispositifs de formation directement en entreprise, Afpr ou Poei, souvent portés par Pôle emploi.