Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Bagnères-de-Bigorre : l’abattoir toujours en difficulté

Un plan de licenciement va être mis en place à l'abattoir de Bagnères-de-Bigorre et 9 des 27 agents de l'abattoir devront être licenciés d'ici fin mai.

© Yevgen Mygun

Largement déficitaire, l’avenir de l’abattoir de Bagnères-de-Bigorre est encore fragile. Si la Communauté de communes de la Haute Bigorre (CCHB) se veut rassurante quant à sa volonté de le maintenir, elle va devoir mettre en place un plan de licenciement. D’ici mai prochain, 9 des 27 agents de l’abattoir devraient être licenciés. Lors de ses délibérations du 6 février dernier, la CCHB a voté un acompte de 250 000 euros pour équilibrer son budget en 2024. Une nouvelle tarification d’abattage a aussi été votée. Le président de la CCHB, Jacques Brune, souligne avoir « déjà fait beaucoup pour que l’abattoir puisse traverser 2023. Nous voulons le sauver mais ce ne sera pas à n’importe quel prix ». Le cabinet d’audit mandaté par la CCHB a qualifié l’outil de fragile rapporte La Nouvelle République des Pyrénées.