Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Bigorre & Business, un club affaires de caractère

Fondée et managée par Nicolas Demange, la délégation départementale du réseau d’entreprises Pyrénées Business se veut aussi indépendante que qualitative. Une philosophie qui séduit et rassemble les dirigeants de TPE et PME du 65 mais aussi ceux du Béarn et du Gers.

Business

La team de Pyrénées Business en 2020 ©DR

Tous les deuxièmes mardis de chaque mois, le rituel est immuable, dans le cadre à la fois chaleureux et moderne du restaurant Lou Bigourdan : les patrons des TPE et PME se retrouvent et le business occupe les conversations. Cocktail dinatoire où les liens se nouent dans le but de développer les volumes d’affaires et renforcer la stratégie collective des sociétés, ce rendez-vous ne doit rien au hasard. C’est celui des adhérents de Bigorre & Business, la délégation locale d’un réseau d’entreprises pas tout à fait comme les autres.

BUSINESS ET CONTACTS SINCÈRES

Atypique et indépendant, le club affaires est à l’image de son fondateur. Nicolas Demange sait ce qu’il veut et sur- tout ce qu’il ne veut pas, c’est d’ailleurs en ne se retrouvant pas dans les réseaux d’entreprises existants que le sien est né : « J’avais une petite activité commerciale et à l’époque, je suis allé dans les différents clubs affaires de Pau puisque j’habitais à Nay. J’ai fait le tour de tout ce qui existait, rien ne me convenait spécialement, je me suis dit qu’il fallait éliminer ce qui ne me plaisait pas, garder ce qui était bien et l’optimiser ». Après des débuts où il marie people et affaires à travers Prestige et Excellence, il délaisse le buzz pour réorienter l’esprit du club et le consacrer à ce qu’il préfère : le business et les contacts sincères.

« On ne fait pas de la cotisation pour de la cotisation, on privilégie le qualitatif »

Une soixantaine d’adhérents dans les deux départements Si la genèse de l’association renommée Pyrénées Business se fait dans le Béarn en 2012, trois ans plus tard, une délégation s’ouvre à Tarbes et s’étend désormais jusqu’aux professionnels du Gers, voire même de Saint-Gaudens. Un périmètre naturel qui fait fi des régions, des poli- tiques, des syndicats et des pouvoirs économiques : « On est entre nous, on fait notre business entre nous et on est très bien ». Et visiblement la formule séduit puisque 60 membres sont actifs dans l’antenne des Hautes- Pyrénées, Bigorre & Business, et presqu’autant dans celle du secteur palois. « On pourrait faire beaucoup plus de volume, on est sollicité par beaucoup de consultants, de gens issus des métiers du bien-être par exemple, sans être péjoratif… Ce n’est pas notre cible, » souligne Nicolas Demange.

On ne fait pas de la cotisation pour de la cotisation, on privilégie le qualitatif. Pour chaque personne qui entre dans le club, on regarde les bilans, on la rencontre, on voit déjà si elle peut s’entendre avec les autres adhérents, on cherche vraiment l’harmonie. C’est pour ça que ça dure depuis si longtemps. Il nous arrive même d’avoir des supers profils sur le papier et finalement la personne s’avère différente. C’est vraiment au feeling, si ça ne passe pas, on ne prend pas ».

DES PATRONS DE 5 À 50 EMPLOYÉS

Cette cohérence a tissé un réseau résolument ancré dans le territoire où l’esprit corporate favorise la mise en relation mais aussi le développement et implique ses membres dans des actions collaboratives auxquelles ils n’auraient peut-être pas pensé sans le club. Et justement, ces membres, qui sont-ils ? « Ce sont les dirigeants des TPE et PME locales qui ont entre 5 et 50 employés. Au-dessus, ça nous arrive d’en avoir comme les banques par exemple ». Détecter les talents de demain est également une mission que s’impose le fondateur du réseau : « La cible, ce sont les entreprises qui font entre 500 000 € et 5 M d’euros par an. Maintenant si on a une entreprise innovante avec des jeunes qui démarrent et font 100 000 € à l’année, on va les prendre, il n’y a pas de soucis… S’ils sont locaux évidemment ».

UN NOUVEAU PÔLE DÉDIÉ À L’AUTOMOBILE

Si le secteur BTP et travaux publics est largement représenté à travers le pôle Construction et Habitat, on en retrouve un dédié aux Commerces et Service ainsi qu’un autre orienté Finance et Juridique. À cette liste, l’antenne des Hautes-Pyrénées vient d’ajouter le pôle des métiers liés à l’automobile, elle devrait être suivie par celle du Béarn et Nicolas Demange compte bien ne pas s’arrêter là : « On travaille sur l’immobilier mais c’est encore en gestation. De toutes façons, pour les soirées, par expérience j’ai remarqué qu’il vaut mieux se retrouver à 40-45 personnes qu’à 100. Au-dessus ça crée des groupes, au-dessous… ça fait un peu cheap ». Avec une équipe stable où le turn-over n’est pas de mise, dont Carine Casenave la présidente de la délégation de Bigorre et Geoffrey Calasnives son homologue du 64, Nicolas Demange manage son réseau avec franc-parler, humour et dynamisme. Désormais Lourdais d’adoption, il est l’exemple parfait de la passerelle naturelle entre ces départements voisins qu’on a souvent opposés sur les terrains de sport mais devenus des proches collaborateurs dans les milieux d’affaires.