Couverture du journal du 21/06/2024 Le nouveau magazine

Chambre des Notaires : un nouveau président

Notaire toulousain, Me Hubert Létinier a été élu le 16 mai à la présidence de la chambre des notaires de la cour d’appel de Toulouse*. À 40 ans, il succède pour un mandat de 2 ans à Me Frédéric Giral.

©B.B. - La Vie Economique

Natif de Toulouse, Hubert Létinier a effectué ses études de droit dans la Ville rose avant d’être nommé notaire en 2012. Associé depuis 8 ans au sein de l’étude Chwartz & Associés, il a déjà conduit deux mandats au sein de la chambre des notaires en tant que vice-président en charge du numérique (2017-2020 et 2023-2024). Il faut dire que le nouveau président de la chambre est un vrai passionné du numérique : un « geek dans l’âme, féru de nouvelles technologies et d’innovations numériques », dit-on chez Chwartz & Associés. En tant que président de la Chambre des notaires, Hubert Létinier entend d’ailleurs préparer la profession à l’arrivée de l’intelligence artificielle. « Demain l’IA va permettre de mieux mesurer la charge de travail de chacun de nos collaborateurs et de construire de nouveaux outils à destination de nos clients. »

Contexte immobilier tendu

Le nouveau président devra intervenir dans un contexte tendu sur le marché de l’immobilier. « Mon objectif est de me rapprocher des partenaires du secteur immobilier afin de convaincre les pouvoirs publics de relancer le logement », explique-t-il. Les notaires vont d’ailleurs pouvoir présenter aux élus et partenaires des données chiffrées plus actuelles sur l’état du marché. « Désormais, nous alimentons les bases de données dès la phase de l’avant-contrat de vente. Cela va permettre de gagner trois mois pour observer les tendances. »

Transfert du service de l’apostille

Enfin, Hubert Létinier va contribuer à la mise en place d’un nouveau service qui incombera aux notaires à compter du 1er janvier 2025 : celui de l’apostille. Ce service, qui consiste en la certification d’un document officiel français (diplôme, acte de naissance…) en vue de le produire à l’étranger, était jusqu’alors assuré par les tribunaux. « La Chancellerie et le ministère des Affaires étrangères ont décidé de transférer cette compétence à quinze présidents de chambre des notaires, dont Toulouse. » Selon Hubert Létinier, 400 000 opérations de ce type sont réalisées chaque année en France. Toulouse pourrait en absorber 15 à 25 000.