Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Col du Soulor : valorisation en marche

Col maintes fois parcouru par le Tour de France, le Soulor va connaître un réaménagement. L’ancien parking à ciel ouvert devrait faire place à un projet paysager et pastoral.

Projet valorisation Col du Soulor © Estudi Martí Franch

Le col du Soulor va se refaire une beauté. Un projet de valorisation du site, mené depuis 2015 conjointement par la Communauté de communes du Pays de Nay et la Communauté de communes Pyrénées Vallées des Gaves, a été présenté le 5 février dernier. Le col du Soulor, situé à 1 474 mètres d’altitude sur les communes d’Arbéost et d’Arrens-Marsous, était devenu une étape de passage et un lieu de stationnement à ciel ouvert. Cet espace dénaturé accueille des publics très différents entre randonneurs, motards et cyclistes. Le projet proposé a pour objectif de réaliser des aménagements intégrés et respectueux des lieux, d’en faire une véritable étape touristique et de mieux redistribuer et gérer la fréquentation du site. Les stationnements vont être répartis en deux pôles de part et d’autre du vallon, en contrebas, pour ne plus être vus depuis le col. Les parkings actuels seront remodelés sous forme de terrasses qui permettront d’orienter les visiteurs vers les différents itinéraires.

Le Chalet d’Arbéost réhabilité

Ce projet ne prévoit pas de nouvelle construction, le chalet d’Arbéost sera réhabilité pour devenir un bâtiment d’accueil, lieu d’information qui pourra raconter l’histoire du col, le pastoralisme et le passage du Tour de France. Il devrait s’inscrire dans un caractère architectural pastoral pyrénéen. L’étage accueillera un belvédère à 360°. Le pastoralisme a été mis au cœur du projet de valorisation du col du Soulor. En parquant les véhicules, le projet entend valoriser l’accès à l’herbe et limiter le dérangement des bêtes. Des espaces seront aussi dédiés à la vente ambulante.

Un projet à 4,3 millions d’euros

Pour les différentes phases d’études et de travaux, les deux communautés de communes ont conclu des conventions destinées à permettre la coordination des interventions. La répartition financière du programme de travaux et de la maîtrise d’œuvre est de 60 % pour la Communauté des communes du Pays de Nay et de 40 % pour la Communauté de communes Pyrénées Vallées des Gaves. Le coût total du projet est de près de 4,3 millions d’euros. Le démarrage des travaux est fixé au 19 mars 2024 pour une fin entre novembre prochain et début 2025.