Couverture du journal du 07/12/2022 Consulter le journal

Congrès nationaux : Agen dans la course

Doté depuis 2014 d’un centre de congrès moderne et fonctionnel, Agen entend se faire une place dans la course aux événements nationaux. Pour y parvenir, la Ville s’appuie sur l’expertise d’un nouveau délégataire bien implanté dans le Sud-Ouest : l’entreprise Miharu.

Centre de Congrès Agen

Centre de Congrès Agen © Julien Domec

Agenais de naissance, et naturellement supporter du SUA Rugby même s’il est également partenaire du Stade Toulousain, Jean-François Renac et son agence Miharu ont pris les rênes du centre de congrès, en succédant au groupe la Dépêche du Midi, depuis le 1er septembre dernier en tant que délégataires avec une stratégie bien définie : « Nous allons d’abord inscrire la ville dans la carte des congrès et conventions au niveau national (on a une équipe dédiée qui gère cela dans toute la France et qui connaît bien le marché) en misant sur les nombreux atouts de la destination que sont : une belle ville accessible en train (3h de Paris) ou en avion avec de l’hébergement, une restauration marquée Sud-Ouest, des partenaires techniques locaux très compétents, une excellente situation géographique et un outil (le centre de congrès) moderne à des prix très intéressants. Nous allons aussi démarcher les acteurs locaux pour l’organisation de petits événements ou séminaires d’une centaine de personnes avec des offres de traiteur ou d’animation. Les entreprises locales doivent savoir que le centre de congrès n’est pas réservé qu’aux grands événements. Si on est bon sur le local, on le sera sur le national ! », explique Jean-François Renac qui a créé la société Miharu (qui signifie yeux grands ouverts en japonais) avec sa femme Nathalie en 2015.

UN STUDIO TV HAUTE DÉFINITION EN PROJET

Alors que les premiers contacts commerciaux semblent trouver un véritable écho chez les organisateurs de salons et congrès, Miharu travaille en parallèle sur de nouveaux projets afin de renforcer l’attractivité de la destination Agen. Bénéficiant d’une grande expérience dans l’événementiel, l’agence toulousaine va ainsi créer, dans le hall du centre, un studio de télévision de haute qualité technique et d’une superficie de 50 m2 pour permettre la diffusion en direct de visioconférences ou émissions spéciales lors des différents événements. « On va entrer dans la course », avertit Jean-François Renac.

Nous estimons pouvoir accueillir 5 ou 6 congrès nationaux ou conventions d’entreprises

« Sur le marché des congrès, il y a plusieurs catégories de villes et certaines ont des spécificités. Sur le marché des villes moyennes, où l’on retrouve par exemple Pau, Perpignan ou Narbonne, Agen a une capacité d’accueil de 500 à 1 500 personnes dans de bonnes conditions, avec une nouvelle offre hôtelière haut de gamme, une gare TGV et surtout une capacité d’accueil d’un salon à côté de l’espace congrès (5 500 m2 en plus de disponibles). L’outil a été bien pensé et nous estimons pouvoir accueillir 5 ou 6 congrès nationaux ou conventions d’entreprises sur la centaine qui se déroule en France chaque année ».

Jean-françois Renac, directeur de l'agence Miharu Agenj

Jean-françois Renac, directeur de l’agence Miharu © D. R.

ÉQUIPE AGENAISE DÉJÀ EN PLACE ET RECRUTEMENT

S’appuyant sur les équipes agenaises déjà en place, renforcées par le récent recrutement d’une responsable commerciale, Miharu apporte ainsi au centre des congrès toute son expertise acquise au fil des années. Après une longue expérience dans le tourisme d’affaires à Toulouse, où il fut directeur du centre de congrès Diagora (Labège) puis des espaces Vanel au centre-ville avant de lancer en 2009 la marque « So Toulouse » afin de défendre la candidature de la ville rose à l’international, Jean-François Renac s’est lancé dans l’entrepreneuriat en 2015 aux côtés de sa compagne Nathalie en créant Miharu : « Nous souhaitions évoluer sur un projet plus autonome avec nos compétences respectives, Nathalie pour le marketing et moi sur l’exploitation de sites événementiels. Très vite, nous avons répondu et gagné des appels d’offres de groupes comme Airbus ou Crédit Agricole pour l’organisation d’événements internes. Face aux géants du secteur, nous nous sommes démarqués en proposant un concept global où nous faisions nous-mêmes les investissements des sites. Cela nous a permis d’être référencés comme un bon opérateur événementiel dans toute l’Occitanie. Notre champ d’action va aujourd’hui de Bordeaux à Montpellier ».

Les entreprises locales doivent savoir que le centre de congrès n’est pas réservé qu’aux grands événements

DIVERSIFICATION POST-COVID

En pleine ascension, Miharu subira ensuite l’effet du Covid mais trouvera les ressources pour se diversifier en se lançant notamment dans la restauration haut de gamme (Le Manoir du Prince à Francazal) et la production d’événements : « En 2020 nous avons alors décidé d’avoir une stratégie à plus long terme avec une levée de fonds et des investissements afin de répondre à des appels d’offres et avoir ainsi une vision sur 5 ans. Nous venons ainsi de remporter l’appel d’offres national de la SNCF pour la rénovation de ses grandes gares (Saint-Jean à Bordeaux et Matabiau à Toulouse pour le sud de la France) dans lesquelles seront intégrées des espaces événementiels », ajoute Jean-François Renac.

MARQUE « AGEN TOURISME D’AFFAIRES »

En charge désormais de 6 sites (5 à Toulouse plus le centre de congrès d’Agen pour une durée de 10 ans), Miharu a de l’ambition pour développer la marque « Agen tourisme d’affaires ». L’entreprise affichait un chiffre d’affaires de 3,5 M avant covid, frôle les 5 M cette année et vise les 10 M dans 5 ans. Alors qu’elle comptait 20 salariés il y a 1 an, elle s’appuie aujourd’hui sur une équipe de 40 collaborateurs.

equipe centre des congres Agen

L’équipe du Centre des Congrès © D. R.