Couverture du journal du 14/02/2024 Le magazine de la semaine

Coopérative : La Périgourdine en forme

La coopérative La Périgourdine, basée à Boulazac, a achevé 2023 avec un investissement remarqué : le rachat des établissements de motoculture Lajarthe et un résultat très positif atteignant plus de 4 millions d’euros.

Johann Sarcy, directeur général de La périgourdine

Johann Sarcy, directeur général de La périgourdine © Loïc Mazalrey - La Vie Economique

La fin d’année 2023 a été chargée pour La Périgourdine : assemblée générale, comptes, bilans et même investissements. Cette coopérative agricole est un groupe dont l’origine remonte à 1947. Son fonctionnement est celui d’une entreprise, avec un conseil d’administration composé d’agriculteurs et forte de trois filières : végétale, animale et les boutiques de producteurs. Et depuis cinq ans, la Périgourdine mise aussi sur la motoculture, s’inscrivant dans une volonté de diversification de son activité et de développement de son réseau de proximité.

20 salariés en plus

2023 a marqué un tournant dans cette dernière activité puisque la coopérative a racheté les trois établissements Lajarthe de Périgueux, Bergerac et Lalinde. « Nous avons acquis les établissements à Espace Émeraude, et avec cette démarche nous allons faire tripler le chiffre d’affaires de cette activité, en le faisant passer de 2 millions d’euros à 6 millions », annonce Johann Sarcy, directeur général de La Périgourdine. Les magasins seront approvisionnés via un contrat Appro2e, détenu par Espace Émeraude, qui permet des achats en grandes quantités et de proposer des prix plus attractifs. Les 20 salariés des magasins rejoignent les effectifs du groupe.

En 2022-2023, 2,9 millions d’euros ont été investis

146 millions de CA

Le groupe compte au total 280 salariés répartis sur toute la Dordogne et les communes limitrophes des départements du Lot-et-Garonne, de la Corrèze, de la Gironde, de la Haute-Vienne et des Charentes et compte 14 sociétés. Et « le groupe se porte bien, fait des résultats et apporte une dynamique de développement », se félicite le directeur général arrivé en juillet 2023. Pour l’année écoulée, la coopérative a généré 146 millions d’euros de chiffres d’affaires, et un résultat de 4,4 millions d’euros. « Le groupe croît de façon globale, avec un équilibre. Notre politique et notre stratégie est de faire augmenter et valoriser toutes nos activités, et de tout développer en marque propre », expose Johann Sarcy. L’autre « force » sur laquelle mise La Périgourdine, c’est la proximité. « On est dans un circuit court économique, et notre dimension comme notre territorialité font que ça fonctionne », résume le directeur général. En clair, le conseil d’administration a décidé que la coopérative ne devrait pas aller au-delà de 1 h 30 de route de son siège pour son rayon d’action.

Périgourdine

© Loïc Mazalrey – La Vie Economique

Des techniciens spécialisés

« Notre taille nous permet d’être agiles, cohérents, et en lien avec le terrain. On a des contacts à 20 minutes de tous nos clients, et on peut répondre à leurs demandes avec des techniciens spécialisés dans tous les métiers. » La Périgourdine s’est fixée pour exigence d’avoir des propositions et réponses correspondant aux exploitations de tous les agriculteurs adhérents, dont les exploitations peuvent être petites ou grandes. « On est attendu sur la vitalité de la structure : que la production soit payée au juste prix, que les produits soient aussi payés au juste prix. »

Notre stratégie est de faire augmenter et valoriser toutes nos activités, et de tout développer en marque propre

Investissement dans une nouvelle presse pour produire de l’huile de tournesol

Et pour cela, la coopérative réinvestit son résultat chaque année. En 2022-2023, 2,9 millions d’euros ont été investis, et pour 2024, une grande part des 4,4 millions va l’être aussi. Notamment, avec les investissements en motoculture, mais également avec le renforcement de l’abattoir volaille multi-espèces de Nontron, un agrandissement de la conserverie, l’augmentation du stockage du silo de Boulazac ou encore l’investissement dans une nouvelle presse pour faire de la trituration de tournesol pour produire de l’huile. « Nous misons aussi beaucoup sur la formation interne, notamment avec le renouvellement des générations : nous avons 10 alternants dans nos effectifs et nous avons, sur notre bilan 2022-2023, formé un tiers de nos collaborateurs, avec 29 formations différentes et un total de 700 heures », relève Johann Sarcy. Qui conclut : « Nous avons intérêt à créer et garder de la valeur sur notre territoire ».

La Périgourdine en chiffres :

5 000 agriculteurs, éleveurs sont adhérents et clients

48 millions d’euros composent les fonds propres de la coopérative

23 magasins composent le réseau la Périgourdine qui compte plus de 40 sites

7 % d’augmentation du chiffre d’affaires

5 pôles forment le groupe : la distribution professionnelle, le végétal, l’animal, le grand public, et la diversification