Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

CPME 31 – Une antenne dans le Muretain

Pour favoriser le développement des services au plus près de ses adhérents, la CPME 31 ouvre depuis un an des antennes locales. Fin février, celle du Muretain - Volvestre a été créée.

© Maxime Fayolle - La Vie Economique

Non, l’activité économique de la Haute-Garonne n’est pas concentrée qu’à Toulouse. C’est pour illustrer cela que la CPME 31 s’attèle depuis un an à décentraliser ses activités avec la création d’antennes territoriales. L’objectif est d’en ouvrir six : Toulouse Métropole, Nord Toulousain, Lauragais, Comminges, Sicoval et Muretain – Volvestre. C’est cette dernière qui a été inaugurée le 21 février par le président de la CPME 31, Vincent Aguilera. « On ne peut pas vous demander de venir à Toulouse pour bénéficier des services de la CPME »

Rompre l’isolement

Avec ces antennes locales, l’objectif de la CPME 31 est de proposer un réseau d’échange et d’entraide au plus près des chefs d’entreprises. « C’est pour cela que nous voulons créer des évènements propres au Muretain – Volvestre, environ 1 par trimestre » explique Nicolas Durand, en charge de ces relais locaux à la CPME 31.

Si des clubs d’entreprises existent bien dans cette zone comme le Club des Entreprises du Muretain (CEM) ou le Groupement des Entrepreneurs du Sud-Toulouse (GEST), leur action est complémentaire de la CPME estime Dominique Valentin, l’un des référents de l’antenne. « On va faire venir ici des entreprises qui ne sont pas dans les clubs d’affaires car les thématiques abordées sont loin de leurs préoccupations. » Il y a évidemment la dimension business qui intéresse mais pas uniquement. « On a besoin de se parler, de tisser du lien » plaide Vincent Aguilera. « Plus on mutualisera nos compétences, mieux ce sera pour les entreprises du territoire. L’isolement tue les chefs d’entreprises. » L’arrivée de cette antenne est une bouffée d’air pour certains entrepreneurs. « Le Muretain était une zone blanche » soulignent Loris Vecchies et Thibaut Roquefeuil, les deux autres référents.

1 500 adhérents en Haute Garonne

Pour l’organisation, l’ouverture de ces antennes est aussi un moyen de se rapprocher des entreprises du territoire et de convertir leur curiosité en adhésion. « Aujourd’hui, nous avons 1 500 adhérents dans le département mais 80% sont sur Toulouse Métropole » souligne Vincent Aguilera. Pour attirer, la CPME insiste notamment sur sa capacité à représenter les chefs d’entreprise à travers près de 250 mandats dans le département (dans les chambres consulaires, les organismes sociaux …)