Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Agglomération d’Agen : le cadre de vie, c’est l’avenir

Dans le cadre des procédures de révision du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale), l’Agglomération d’Agen travaille sur l’avenir d’un territoire composé de 44 communes. Parmi les pistes prévues, l'amélioration du cadre de vie.

Agen

© Destination Agen

Coincé entre deux métropoles européennes, Agen entend bien tirer son épingle du jeu et poursuivre son attractivité. Lors d’une grande enquête menée par la CCI sur l’attractivité du département, notamment auprès des nouveaux habitants, la qualité de vie arrivait en tête de liste. Ce résultat corrobore l’orientation donnée au Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) et au futur PLUI mené par l’Agglomération d’Agen qui vient de boucler une première phase de réunions publiques avec la population. Fixant les grandes orientations du développement et de l’aménagement de l’Agglomération d’Agen pour les 20 prochaines années, le SCOT est un document de planification qui permet d’anticiper les évolutions du territoire (changement climatique, évolution de la démographie…). Alors que la dernière décennie mettait l’accent sur le développement des infrastructures (contournement d’Agen, barreau de Camélat, second échangeur autoroutier, technopole Agen-Garonne…), le prochain SCOT entend œuvrer sur la qualité de vie des habitants en s’appuyant sur la Loi climat et résilience qui prévoit de réduire de moitié l’artificialisation des terres naturelles et agricoles. « Nous avons consommé 680 ha et nous ne pourrons pas dépasser les 340 ha dans les 10 ans à venir », avertit Henri Tandonnet, vice-président de l’Agglomération d’Agen en charge de l’aménagement du territoire.

Recréer du lien social

Conscients d’avoir multiplié les lotissements coupés des centres bourgs ou des équipements sportifs, les décideurs veulent aujourd’hui réinvestir les centres-villes afin de renforcer les liens sociaux : « Il faut travailler sur des projets communaux sobres et redonner vie aux cœurs de villes avec des espaces conviviaux, des espaces verts et des services », ajoute Henri Tandonnet, également maire du pittoresque village de Moirax avec son prieuré clunisien du XIe siècle. Parmi les axes de développement, la mobilité sera au cœur des échanges sur les trajets domicile-travail, le développement des mobilités douces, mais aussi l’impact de la future LGV et la liaison entre la gare d’Agen et la nouvelle gare qui verra le jour rive gauche. Le SCOT sera également tourné vers l’environnement avec la mise en place d’une trame bleue (protection et valorisation des ruisseaux, cours d’eau…) et d’une trame verte. Après 3 réunions publiques ayant attiré beaucoup de participants, l’Agglomération d’Agen a mis en ligne sur son site Internet un outil permettant de faire remonter tout type d’observation qui alimentera le prochain PLUI.