Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Des Victoires pour mieux vivre au travail

La première édition des Victoires de la santé au travail, lundi 24 juin dans les grands salons de la préfecture, a mis en lumière des acteurs de la vie économique de Dordogne et de Corrèze, dans sept catégories.

Philippe François entouré des lauréats des premières Victoires de la Santé au Travail (19-24) ©Loïc Mazalrey - La Vie Economique

Si le Service de prévention et de santé au travail Corrèze Dordogne (SPSST 19-24) a remporté une victoire dans ses missions longtemps perçues comme une obligation, c’est celle d’avoir sensibilisé les entreprises à la qualité de vie au travail et aux innovations dans ce domaine. Ces Victoires sont nées pour formaliser un réel mouvement de fond et mettre à l’honneur les initiatives originales et équipes engagées pour la prévention, la sécurité, le bien-être.

Au préalable, un comité de pilotage interne et un comité scientifique ont examiné les 44 dossiers reçus pour en retenir 22. Un jury présidé par Philippe François (président du SPSST), où siégeait La Vie Économique du Sud-Ouest, s’est réuni pour sélectionner les lauréats. Chacun reçoit un trophée d’orme et de pâte de verre réalisé par deux artisans d’art du Fleix, Eva Galineau et Robin Diana ; ainsi qu’un reportage photo pour valoriser leur structure et l’action récompensée… Réalisé par Loïc Mazalrey, photographe périgourdin dont les lecteurs de La Vie Économique connaissent bien le talent.

À chaque catégorie son lauréat

On retrouve quatre entreprises de Dordogne parmi les lauréats. Dans la catégorie Sensibilisation au développement de la culture de prévention dans l’entreprise, l’association Action solidarité entraide (services et accompagnement aux familles, 270 salariés, Saint-Astier) est récompensée pour sa démarche globale « Ensemble : prévenir pour l’aidé et l’aidant » avec un espace de simulation de situations de travail en conditions réelle, destiné aux salariés et familles, et un temps de travail mensuel pour une évaluation à domicile par des professionnels de la prévention.

Pour le Travail d’équipe (communication, partage d’expériences, de connaissances et de compétences au sein d’un groupe), c’est le projet collaboratif de Sauermann industrie – Kimo (fabrication d’instruments de mesure, 286 salariés, Montpon-Ménestérol) qui est retenu, l’aménagement du service Expéditions avec un groupe de travail pour relever les besoins du terrain sur le poste et des tests en situation réelle, avec la création d’un poste adaptable à chacun.

L’artisan bergeracois Jean-Christophe Vergnolle reçoit la Victoire Impact et efficacité pour un outil qui améliore les conditions de travail, en lien avec un ergonome et test en temps réel : un investissement important pour une micro-entreprise.

Enfin, le coup de cœur du jury revient au dirigeant d’Au temps d’Eugénie, Mathieu Pivaudran, qui a su changer le regard sur l’entreprise artisanale reprise en 2017 et gérer autrement : le fabricant de confitures intègre les contraintes personnelles dans l’organisation du travail (garderie) et le bien-être psychologique (salle de sport, coach sur temps de travail).