Couverture du journal du 08/12/2021 Consulter le journal

Deux anniversaires pour Berto

L'année 2021 est une année importante pour les établissements Berto, avec deux dates clés : celle de la création de l’entreprise, en 1946 à Marmande et celle de la reprise par la famille Berto en 1976. À cette occasion, la PME organise des journées portes ouvertes. Rencontre.

Berto

Berto © D. R.

Ce sont donc 75 et 45 années d’expertise, de collaboration, d’évolution et de projets dans tout le Sud-Ouest qui sont fêtées par les Établissements Berto. A cette occasion, les établissements Berto ouvriront leurs portes le temps d’une semaine, du lundi 15 au vendredi 19 novembre, aux passionnés par les métiers du BTP, aux étudiants ou tout simplement aux curieux souhaitant découvrir les métiers de l’acier. Tout au long de cette semaine, pendant 1h30, une visite des ateliers et un échange avec l’équipe sont programmés.

L’entreprise Berto est devenue petit à petit une référence réelle de la construction métallique en Lot-et-Garonne

Famille Berto

Famille Berto © D. R.

RETOUR SUR UNE CRÉATION ET UNE REPRISE

L’histoire de l’entreprise commence en 1946. À cette époque, c’est sous la direction d’André Terral et de son associé que l’entreprise voit le jour. Deux associés et deux savoir-faire : l’un est spécialisé dans la charpente métallique tandis que le second est orienté vers la charpente en bois. Rapidement, l’activité se scinde en deux. André Terral reprend l’ensemble de l’activité et se consacre pleinement à son savoir-faire qui est l’acier. À cette époque, l’entreprise Terral travaille essentiellement avec des entreprises agricoles, implantées sur le bassin marmandais.

C’est ensuite en 1976, qu’Henri Berto, salarié d’André Terral, rachète l’entreprise et lui donne ainsi son nom. L’activité se développe et le fichier client s’étoffe égale- ment : bâtiments commerciaux, agricoles, logements collectifs… L’entreprise construit alors sa réputation et devient petit à petit une réelle référence de la construction métallique dans le Lot-et-Garonne. C’est alors une véritable entreprise familiale qui nait et se transmet. Henri Berto transmet son savoir-faire à ses deux fils, Jean-Luc et William, qui commencent petit à petit à travailler avec lui. En 2000, ils reprennent l’activité. Depuis, l’entreprise Berto compte 11 salariés, un bureau d’études intégré et de belles références en constructions métalliques dans le département, et dans le Bordelais. Les dernières en date : l’Onglerie à Marmande, l’Agence Eau47 à Casteljaloux.

MAISON BERTO DEPUIS 1976

« Cette année 2021 est donc importante pour nous car nous célébrons deux anniversaires marquants. Ces années d’expertise, nous les devons à nos collaborateurs impliqués et qualifiés, à nos clients et à nos partenaires. Depuis 45 ans, nous répondons aux besoins de nos clients en proposant des prestations adaptées à leurs besoins : réalisation de bâtiments, constructions agricoles, création d’enveloppes métalliques pour des commerces… Nous apportons des solutions adaptées à leurs projets et envies. Nous réalisons plus précisément les constructions métalliques, la couverture et le bardage, la serrurerie et la métallerie. Nous travaillons avec les particuliers, les agriculteurs, les artisans, les investisseurs et les collectivités (les mairies, le département du Lot-et- Garonne…). En effet, notre savoir-faire, nos équipes qualifiées et notre passion pour le métier ont fait de nous ces dernières années une référence dans la région Sud-Ouest. Nous garantissons à nos clients, depuis notre création, un suivi personnalisé pour des réalisations de qualité et de précision », soulignent les frères Berto.

INVESTISSEMENT CHEZ BRIOLANCE BOIS

La société Briolance Bois à Blanquefort-sur-Briolance est spécialisée dans le sciage de peuplier (45 %) et châtaignier (55 %), essence pour laquelle elle occupe la première place de scieur en France. Elle livre des produits bruts (plots, avivés, lattes) à des industriels de l’ameublement, de la menuiserie… L’ensemble des déchets est valorisé en pâte à papier et en bois énergie. Initialement spécialisée dans le sciage du pin maritime, la société a réussi sa mutation dans la fabrication de produits bruts en châtaignier puis en peuplier. L’augmentation de l’activité a conduit l’entreprise à investir dans une nouvelle ligne de sciage. Aujourd’hui, afin de pouvoir répondre à la demande de ses clients, l’entreprise doit augmenter ses capacités de production et notamment de séchage. Elle va donc notamment procéder à l’acquisition d’un nouveau séchoir, le séchoir actuel ne pouvant absorber la production des 2 lignes de fabrication. Le projet de cette entreprise de la filière bois est en cohérence avec les priorités de la feuille de route régionale de la filière et de la feuille de route Néo Terra. La Région Nouvelle Aquitaine accompagne ce projet à hauteur de 66 130 euros.