Couverture du journal du 08/12/2021 Consulter le journal

Nouvelle-Aquitaine : l’agroalimentaire recrute à fond

Souvent mal considéré, le secteur agroalimentaire offre pourtant de belles perspectives. Ainsi, 34 377 recrutements ont été effectués entre 2020 et 2021 en Nouvelle-Aquitaine (soit + 6,5 %).

agroalimentaire

© Shutterstock

« Si i ce secteur a bien résisté à la crise du Covid-19, au moment de la reprise d’activité, le point crucial reste plus que jamais le manque de candidats pour intégrer les entreprises néo-aquitaines de cette industrie, à l’heure où les besoins en recrutement ont augmenté (+ 6,5 % de recrutements par rapport à 2020*) », observe Véronique Hucault, déléguée générale de l’ARIA (Association régionale des Industries Agroalimentaires) Nouvelle-Aquitaine. Ce n’est pas nouveau, le secteur agroalimentaire souffre d’un déficit d’image et pourtant il offre des perspectives tout à fait favorables d’emploi et de développement en France en général et en Nouvelle-Aquitaine en particulier.

L’ancrage local de ces structures contribune à une dynamique territoriale dans laquelle les salariés sont impliqués

LEVIERS D’ATTRACTIVITÉ DES MÉTIERS

Selon les derniers chiffres communiqués par Pôle Emploi et l’URSAFF/ ACOSS, 34 377 recrutements ont été effectués entre 2020 et 2021 (hors intérim) en Nouvelle-Aquitaine dans les IAA. Malgré des conditions de travail parfois exigeantes, les leviers d’attractivité de ces métiers sont nombreux. Les entreprises du secteur de l’agroalimentaire sont généralement des TPE/PME familiales, ce qui permet de garantir des missions plus élargies (vs grandes entreprises). Elles fabriquent des produits issus de matière vivante, ce qui induit une véritable expertise et agilité chez les opérateurs qui la « manipulent ». L’ancrage local de ces structures contribue à une dynamique territoriale dans laquelle les salariés sont impliqués.

DES PERSPECTIVES D’ÉVOLUTION TROP PEU CONNUES

Souvent écornée, l’image du secteur fait défaut aux entreprises qui offrent pourtant de belles perspectives : près de 80 métiers

différents sont comptabilisés, accessibles depuis le CAP. De la production au commerce, en passant par la recherche et développement, la maintenance ou le marketing… Les opportunités sont nombreuses pour tous types de  profils,  diplômés ou non, jeunes et seniors, et ce partout sur le territoire. L’ARIA Nouvelle-Aquitaine rappelle d’ailleurs que tous ces postes ont des perspectives d’évolution. Quelques exemples : conducteur de ligne de production, animateur logistique, ou encore technicien de maintenance industrielle peuvent devenir respectivement responsable d’atelier de production, responsable plateforme logistique ou bien chef de projets travaux neufs.

Dans un contexte difficile de retour à l’emploi post-crise sanitaire, l’ARIA Nouvelle-Aquitaine organise la première semaine dédiée à l’emploi agroalimentaire sur le territoire, dans le cadre d’une campagne nationale, du 15 au 20 novembre prochain.

Au programme : organisation d’événements et d’animations digitales, journées portes-ouvertes dans les entreprises (cf. programme ci-dessous). L’objectif ? Mettre en avant une filière qui souffre d’un déficit d’image, faire connaître ses formations , s es métiers, et faciliter les recrutements des entreprises et industries du secteur. En 2021, 34 377 recrutements (hors intérim) ont été comptabilisés en  Nouvelle-Aquitaine dans l’industrie agroalimentaire, donnant accès à  plus de 80 métiers, dont les perspectives d’évolution sont notables mais encore trop peu connues aujourd’hui.

LE PROGRAMME EN NOUVELLE-AQUITAINE

15 novembre Agen : présentation des métiers de l’agroalimentaire au collège Paul-Dangla avec l’entreprise Parmentine (producteurs de pomme de terre) à 8 h.

16 novembre Périgord Noir : visites d’entreprises pour les conseillers Pôle Emploi et Missions locales de Sarlat, en partenariat avec l’AIS de Sarlat. Entreprises participantes : Maison Vaux, charcutier de campagne (Sarlat-la-Canéda) ; Lou Cocal, biscuiterie artisanale Adresse (Sarlat).

18 novembre Agropole à Agen-Estillac : Journée pédagogique autour des métiers de l’agroalimentaire, avec les élèves de 3e du collège Chaumié, dans le cadre de l’opération « 1 classe / 1 entreprise ». Intervention des entreprises Cité Gourmande (groupe Le Duff) et de Greenerie. Plusieurs ateliers au programme : dégustation au laboratoire d’analyse sensorielle, casque de réalité virtuelle, découverte de la halle technologique, atelier de décryptage des étiquettes, découverte des métiers de l’agroalimentaire. À partir de 9 h. Estillac : Journée portes-ouvertes pour le grand public dans l’entreprise Lechef (traiteur), dans le cadre de l’opération nationale « découvrez ce que vous mangez » Inscription : https://www.decouvrezcequevousmangez.fr/ participants/lechef/ Horaires : 8 h 30, 10 h 30, 16 h

20 novembre Cancon : Journée portes-ouvertes pour le grand public dans l’entreprise Unicoque (n° 1 de la noisette), dans le cadre de l’opération nationale « découvrez ce que vous mangez » Horaires : de 10 h à 12 h 30 – 30 places