Couverture du journal du 21/06/2024 Le nouveau magazine

Dordogne – De villages en barrages

Depuis dix ans, l'association « La Dordogne de villages en barrages » met en avant, par la randonnée, les barrages qui longent la rivière.

© MalikaTurin

Si la Dordogne est bien connue pour son image de carte postale de canoës au pied de La Roque-Gageac, en amont, la Dordogne est aussi un fleuve au patrimoine industriel. En Corrèze, de nombreux barrages façonnent le paysage et le cours de la Dordogne. Des paysages que l’association « La Dordogne de villages en barrages » a voulu mettre en avant. Créée en 2013, à l’initiative de Jean-Marc Chirier, l’association a fondé le sentier « l’itinérêve » long de 430 kilomètres et traversant 39 communes : la rive droite relie Confolent-Port-Dieu à Argentat-sur-Dordogne, soit 200 km et la rive gauche relie Argentat-sur-Dordogne à Singles, soit 230 km. Cette dernière partie de l’itinérêve n’a été ouverte que l’année dernière, en 2023 pour les dix ans de l’association. Avec ce projet, Jean-Marc Chirier, né à Bort-les-Orgues, a voulu créer un tourisme (par le biais de la randonnée, et donc accessible au plus grand nombre) autour de la vie économique des gorges. Ainsi, l’itinérêve utilise des sentiers ancestraux, des chemins communaux mais a aussi donné lieu à la création de nouveaux chemins. Et tous ont été reliés pour le projet.

Cinq barrages

Sur les cinq barrages que longe le sentier (Bort-les-Orgues, Marèges, l’Aigle, le Chastang et le Sablier) quatre sont exploités par EDF qui est partenaire du projet et a financé dès le départ 10 000 euros pour l’association et le balisage du sentier. « Ils ont aidé à rendre accessibles les barrages, expliquent le paysage, et le patrimoine industriel attire », détaille Annabelle Millot animatrice et coordinatrice de l’association. « La Dordogne de villages en barrages » propose aux randonneurs plusieurs boucles, de différentes durées. Sur le trajet, plus d’une cinquantaine d’hébergements sont partenaires, du logement chez l’habitant aux cabanes de luxe. En 2023, l’association a construit sa première aire de refuge à Laval-sur-Luzège permettant une arrivée totalement autonome et dotée d’une épicerie avec des prix libres. Trois autres sont en projet. Un devrait être inauguré cette année à Confolent-Port-Dieu. L’itinérêve s’adresse avant tout aux traileurs, ou aux bons marcheurs, car elle présente plus de 14 000 m de dénivelé positif. Certaines boucles d’une demi-journée restent accessibles à tous. Les topoguides sont sur le site Internet de l’association.