Couverture du journal du 22/06/2022 Consulter le journal

Dordogne – Kiosque de Périgueux, une aventure timbrée

Pour célébrer les 40 ans de la Fête de la Musique, ce 21 juin, Cobaty a eu l’idée d’éditer un carnet de timbres, réalisés à l’imprimerie nationale de Boulazac, pour célébrer la reconstruction du kiosque à musique de Périgueux menée de 2015 à 2018.

Kiosque Périgueux

© D. R.

Une centaine de jeunes du CFA du Bâtiment de Périgueux ont participé au chantier de réalisation à l’identique de ce kiosque à musique, sur les allées de Tourny. Parmi eux, une jeune femme de 26 ans en formation de ferronnerie, qui avait une licence en psychologie et assouvissait enfin son envie d’enfance d’exercer un métier de feu, verre ou forge, a marqué Bernard Mousnier, à l’origine du projet. « Elle doit déjà avoir créé sa société… », imagine celui qui rêve d’une chaîne de télé consacrée aux différents métiers, donnant la parole à ces jeunes capables de Bac +6 et heureux dans l’excellence manuelle.

Pour sa part, ce dirigeant qui a réussi, ancien président du CFA du Bâtiment toujours fier de son CAP, se plaît à citer Confucius : « Choisis un métier que tu aimes et tu n’auras plus jamais à travailler ». C’est avec cet enthousiasme qu’il avait fédéré les jeunes et leurs formateurs ferronniers et couvreurs du CFA et mobilisé les Cobatystes pour sortir ce kiosque à musique des souvenirs périgourdins où il était enfoui depuis son démontage : déplacé en 1877 pour laisser place au monument aux morts de 1870, près de la préfecture, il avait été inauguré sur la place Tourny en mai 1900 puis « scalpé » de sa coiffe en 1983. Depuis, il n’était que l’ombre de lui-même. Financée par une opération de mécénat, sa reconstruction représente 18 000 heures de travail sur trois ans, sous la houlette des Bâtiments de France, et une formidable expérience pour tous les participants. C’est de nouveau un lieu de rendez-vous, point de départ de balades urbaines, il retrouve une vocation sociale qui ne demandait plus qu’à être mise en musique…

Le kiosque avait été inauguré place de Tourny en mai 1900

TIMBRE ET MUSIQUE À L’UNISSON

Bernard Mousnier s’est attaché à célébrer l’aventure de cette renaissance à l’occasion de l’anniversaire de la Fête de la Musique et a eu l’idée de faire fabriquer à l’imprimerie nationale des timbres PhilaPoste, à Boulazac, un carnet de collection déjà écoulé à 1 700 exemplaires et aussitôt retiré à 1 000 pour des cadeaux d’entreprises mais aussi la vente aux particuliers dans les commerces périgourdins. Mélissa Alvarez, gestionnaire clients Entreprises à PhilaPoste, indique que près de 800 opérations ID Timbres sont ainsi menées dans ce service au niveau national pour éditer des séries liées à des commémorations, des événements associatifs ou de collectivités, des inaugurations, des collections de musées…

Ce 21 juin, pour la Fête de la Musique, le kiosque va véritablement reprendre vie avec les animations et concerts prévus par la Ville de Périgueux. Les timbres qui célèbrent l’un et l’autre continueront à voyager cet été, si les touristes en sont aussi friands que les Périgourdins.