Couverture du journal du 27/01/2021 Consulter le journal

[ Dordogne ] La fondation Raoul Follereau aide l’activité en milieu rural

Adrien Kempf compte parmi les créateurs d’activité soutenus par la Fondation Raoul Follereau.

Raoul Follereau, dordogne

Adrien Kempf © D. R.

Adrien Kempf compte parmi les créateurs d’activité soutenus par la Fondation Raoul Follereau. Parisien d’origine, diplômé d’un master en gestion sociale de l’environnement et de valorisation des ressources territoriales, il est devenu paysan brasseur à Saint-Hilaire-d’Estissac en créant  »La Courte Echelle », en 2017. Sa brasserie artisanale a bénéficié d’un prêt de 4 500 euros à taux zéro, avec remboursement différé, pour débuter l’activité et d’une aide de 5 000 euros pour optimiser son outil de production. Celui qui était demandeur d’emploi, en situation de handicap, a réussi à développer sa ferme, où il cultive houblon et orge nécessaires à son activité de brasseur, dont il assure la production et la commercialisation.

Par son activité, il a un impact sur l’économie locale puisqu’il s’approvisionne auprès de producteurs bio de proximité et fait appel à des artistes locaux pour le dessin du packaging. Cela illustre une nouvelle fois le parti pris de la Fondation Raoul Follereau en faveur d’actions économiques et solidaires au cœur des territoires. Depuis 25 ans, elle accompagne et soutient des personnes précarisées, porteurs de projets dans des zones rurales, souvent en perte de dynamisme économique. En 25 ans, la Fondation a aidé plus de 1 000 personnes à s’insérer en créant leur propre entreprise en milieu rural au rythme de 40 projets soutenus en moyenne chaque année. Le taux de réussite après 5 ans d’activité est de 54%.