Couverture du journal du 21/04/2021 Consulter le journal

[ Dordogne ] Vélo tourisme : voie douce en Bergeracois

Troisième destination la plus programmée par les tour-opérateurs pour les circuits vélo, la Dordogne est en train de structurer son offre pour proposer des itinéraires sécurisés à destination des cyclotouristes et des familles.

vélo Bergeracois

© D. R.

Les EPCI s’impliquent pour assurer la continuité d’itinéraire de la véloroute voie verte de la Vallée de la Dordogne. Inscrite au schéma national sous le sigle V91, elle l’est aussi au schéma régional de Nouvelle-Aquitaine et elle figure au plan départemental vélo. L’itinéraire fera à terme 275 km entre Lacave, dans le Lot, et Cubzac-les-Ponts, en Gironde, via Libourne. Les aménagements ont été réalisés sur l’agglomération bergeracoise, sur un axe principal de plus de 30 km étudié par un bureau d’études pour assurer une continuité entre Mouleydier et Gardonne.

© D. R.

Ces travaux ont débuté en septembre 2017 : 20,5 km sont réalisés dont plus de 90 % en site propre. Ils vont se poursuivre en 2021 avec 2 km entre l’impasse du barrage Ouest à Bergerac et le pont de la es EPCI s’impliquent pour assurer la continuité d’itinéraire de la véloroute voie verte de la Vallée de la Dordogne. Inscrite au schéma national sous le sigle V91, elle l’est aussi au schéma régional de Nouvelle-Aquitaine et elle figure au plan départemental vélo. L’itinéraire fera à terme 275 km entre Lacave, dans le Lot, et Cubzac-les-Ponts, en Gironde, via Libourne. Les aménagements ont été réalisés sur l’agglomération bergeracoise, sur un axe principal de plus de 30 km étudié par un bureau d’études pour assurer une continuité entre Mouleydier et Gardonne. Ces travaux ont débuté en septembre 2017 : 20,5 km sont réalisés dont plus de 90 % en site propre. Ils vont se poursuivre en 2021 avec 2 km entre l’impasse du barrage Ouest à Bergerac et le pont de la rocade Ouest à Prigonrieux pour une connexion à l’existant. Viendra en 2022 le tronçon Prigonrieux-Gare de Gardonne, soit 8,8 km essentiellement en voie verte en bord de rivière.

Nouvelle-Aquitaine : Appel à projet tourisme, culture et numérique

La Région Nouvelle-Aquitaine lance un appel à projets pour dynamiser les collaborations entre les filières tourisme, culture et numérique et contribuer à la relance de ces secteurs. Destiné à tous les opérateurs culturels, aux sites de visite touristique et aux entreprises de la filière numérique, il vise à favoriser l’émergence de projets communs, intégrant des outils ou technologies numériques, et conçus dans un objectif d’attractivité des territoires. La notion de « projets culturels » est entendue dans un sens très large : patrimoine, spectacle vivant, arts plastiques et visuels, cinéma et audiovisuel, langues et cultures régionales, culture scientifique, gastronomie…

Date limite de dépôt des candidatures : 31 mars 2021, sur le site officiel.

Une dernière phase est à l’étude pour le tronçon entre le pont de Saint-Pierre-d’Eyraud et celui du Fleix, soit 8 km de site propre. L’investissement total pour ces 20,5 km est de 7,3 millions d’euros HT sur 3 ans, hors acquisitions foncières (45 parcelles sur le linéaire, pour 200 000 euros). L’essentiel du projet est financé par des subventions de l’Europe, l’État, la Région et le Département. La Communauté d’agglomération bergeracoise a demandé des financements pour les études et investissements, pas pour les acquisitions foncières. À la fin de l’opération, la CAB aura réalisé 31,5 km de véloroute voie verte pour un montant total de 9 millions d’euros HT, avec un montant total des subventions de 80 %. Depuis son ouverture, les habitants se sont appropriés cet équipement, l’usage local s’ajoutant à la vocation touristique. Une plus-value immobilière a été constatée aux abords de cette voie de mobilité douce.

Apports au capital de la Semitour

La Semitour Périgord, créée en 1997, a reçu de nouveaux apports financiers pour développer plusieurs sites touristiques, notamment Lascaux IV. La Banque des Territoires et le Crédit Agricole ont chacun réinvesti 500 000 euros à son capital, marquant leur soutien dans la durée à l’un des acteurs majeurs du tourisme local. Le Conseil Départemental a confié l’exploitation de sites culturels, d’hébergement et de loisirs au gestionnaire historique du site de la grotte de Lascaux, qui exploite depuis 2015 le centre international de l’art pariétal de Montignac-Lascaux (Lascaux IV), ce qui en fait la première entreprise touristique publique de Dordogne. Le Département en reste l’actionnaire majoritaire, le Crédit Agricole détenant près de 26 % et la Banque de Territoires près de 20 %. La société d’économie mixte continue de développer Lascaux IV et va moderniser certains autres sites : elle prévoit d’investir 6,9 millions d’euros d’ici 2024. La Semitour gère et exploite huit sites culturels : Lascaux IV, Lascaux II, Parc du Thot, Grotte du Grand Roc, Abris préhistoriques de Laugerie Basse, Cloître de Cadouin, Château de Bourdeilles Château de Biron ; et quatre sites d’hébergement – restauration – loisirs : Rouffiac base de loisirs et camping, camping de Saint-Estèphe, La Jemaye. Pour le groupe Caisse des Dépôts, ce nouvel apport correspond à la mise en œuvre concrète des dispositions du plan de relance tourisme, fondé sur l’action conjointe de Bpifrance et de la Banque des Territoires, avec une enveloppe de 3,6 milliards d’euros d’ici 2023.