Couverture du journal du 23/09/2020 Consulter le journal

Dordogne un château « feel good »

À Saussignac, Sean et Caro Feely cultivent le sens de l’accueil autant que l’art du vin : au naturel. Les prix qui pleuvent ce printemps couronnent leur engagement.

La période est faste pour le château, au moment où sort sa nouvelle gamme de vins aux noms toujours évocateurs : Sincérité, Silex, Sensualité, Résonance et Grâce. Aux 2 trophées Best of Wine Tourism reçus en 2017 s’ajoutent de belles reconnaissances puisqu’il se place au sommet du Challenge Top 10 des défis de l’œnotourisme à Bergerac Duras sur la Route des Vins et surtout, il obtient le Trophée d’or au premier concours national d’œnotourisme organisé par Atout France et Terre de Vins, à Paris, sous le patronage du ministère des Affaires étrangères. Un jury professionnel a évalué 350 candidatures de tous les horizons français avant de désigner 10 finalistes, puis les trophées or, argent et bronze dans 9 catégories. Château Feely a conquis l’or en « pédagogie et valorisation de l’environnement », finaliste aussi dans la catégorie « séjour à la propriété » pour ses 2 gîtes sur la propriété. De belles récompenses pour ses 10 ans de certification biologique ! Seul primé en Bergeracois, Feely se trouve aux côtés de poids lourds du monde du vin et grands crus classés. Cette récompense a permis des contacts fructueux lors de la manifestation, fréquentée par des journalistes, œnologues et viticulteurs de toute la France, mais aussi de bénéficier d’un film de présentation visible sur le site internet. De plus, le couple Feely partira en novembre au Japon, avec les autres lauréats, pour une semaine de promotion thématique sur l’œnotourisme. « Idéal pour créer un lien avec les membres du groupe, en plus de trouver des clients », assure Caro, investie dans la partie commerciale et l’œnotourisme tandis que son mari se charge de la vigne et de la vinification. « Nous réalisons le travail à la main dans le vignoble et créons nous-mêmes nos vins dans le chai afin de les connaître intimement. 70 % des ventes se font d’ailleurs en direct car il nous importe d’expliquer nos méthodes de travail. »

Du Cap à Saussignac
en passant par l’Irlande

Caro et Sean se sont connus à Johannesburg en 1993 et ont œuvré dans les vignobles d’Afrique du Sud avant de repasser par leurs racines irlandaises, puis chercher une terre où s’installer et travailler à leur manière. « Il existe une profonde culture du vin en France », souligne Caro pour justifier leur choix d’opter pour notre terroir. Après 8 ans de travail et d’économies, ils découvrent sur Internet cette propriété bergeracoise qui correspond à leur exigence et à leurs finances. Avec un engagement : travailler au naturel. « Nous utilisons très peu de cuivre et des fongicides naturels, des tisanes avec des orties cueillies chez nous. Nos vignes sont plus résistantes. » Ces soins sont certifiés par Demeter. Et pour aller encore plus loin, le couple réalise aussi des vins naturels, faibles en sulfites. Conscients que ces variantes sont méconnues des consommateurs, ils ont imaginé un parcours de visite pour expliquer les différences entre vins biologiques, biodynamiques et naturels. Ouvert en mai, ce dernier-né de leurs rendez-vous pédagogiques et conviviaux s’ajoute aux nombreuses idées de visites de la propriété : de la simple découverte d’une heure guidée à la formule dégustation et pique-nique, rando dans le vignoble, atelier artistique d’aquarelle… au vin rouge et brou de noix !, expériences gastronomiques avec le chef étoilé Vincent Lucas (Étincelles, Sainte-Sabine-Born) sur des associations mets/vin, sans oublier des formations aux vins du monde certifiées par la Wine & Spirit Education Trust. Château Feely propose aussi le parrainage de rangs de vignes avec heureux bienfaiteur invité à participer aux vendanges. On peut même se découvrir vigneron d’un jour, le temps d’assembler son propre vin. Prochaine étape ? L’extension des locaux, réaménagés en 2010, pour répondre aux sollicitations croissantes.